Ces chansons qui font l'actu. La voix du sang

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que s'ouvre officiellement la voie de la PMA pour toutes, revenons sur la manière dont notre culture populaire distingue nettement le lien biologique et le bonheur.

"Écoutez bien votre père, fut-il pendu par le cou. Un père, c’est toujours un père, ça vaut mieux que rien du tout"... Ces solides pensées viennent à la fin des Progrès d’une garce, magnifique chanson de Pierre Mac Orlan enregistrée par Monique Morelli, et qui pousse la tautologie jusqu’à l’absurde. Cet argument est pourtant employé contre l’accès de toutes les femmes à la PMA, dont le vote à l’automne prochain par le Parlement a été annoncé cette semaine par le gouvernement – nous vous en avons parlé sur franceinfo.

Et il faut bien reconnaître qu’en fouillant le patrimoine de la chanson française, on ne trouve pas grand-chose pour convaincre la majorité parlementaire de renoncer à la PMA pour toutes. Et même, ce qui faisait peut-être pleurer dans les chaumières il y a quelques siècles s’est démonétisé il y a déjà longtemps.

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :

Monique Morelli, Les Progrès d'une garce, 1965

Les Frères Jacques, La Voix du sang, 1955

Anny Flore, L'Hirondelle du faubourg, 1912 (enregistrement de 1956)

Maxime Le Forestier, Ce n'est pas tout d'être mon père, 2005

Benjamin Biolay, Ton héritage, 2009

Guy Béart, Les Grands Principes, 1964

Jean Ferrat, Pauvres petits c…, 1967

Jean-Louis Aubert, On aime, 2009


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous êtes à nouveau en ligne