Ces chansons qui font l'actu. L'Écosse chante bien l'indépendance

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un nouveau référendum ? Mais le "Yes" va-t-il ressortir ses chansons de 2014 ?

C’est reparti. Vous l’avez entendu hier sur franceinfo, le premier ministre écossais a officiellement demandé au premier ministre britannique un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse. Cela donne l’occasion de ressortir les chansons de 2014, les hymnes de la campagne pour le premier référendum…

 

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

The Year Fourteen, Alba gu Brath, 2014

Yes Means Yes, 2014

The Proclaimers, Cap in Hand (Yes Scotland), 2014

Callum Baird, Better Off Alone, 2014

Stanley Odd, Son I Voted Yes, 2014

Olivia Garnier, Pietro Galli, Marche écossaise de Debussy, 1891 (enregistrement de 1990)

Sophie Marillet, Chanson écossaise de Ravel, 1910 (enregistrement de 2014)

Brian Donaldson, Piobaireachd: The Vaunting, 2010

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

 

Tout l’été dernier, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et France Info.

 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

Vous êtes à nouveau en ligne