Ces chansons qui font l'actu. L'autre côté de la rue, ou Renée Lebas contre Emmanuel Macron

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'immense standard "De l'autre côté d'la rue", créé en 1942 par Renée Lebas puis repris en 1945 par Édith Piaf, peut être une réponse aux conseils donnés par le président Macron à un jeune chômeur. 

Ce qu’a dit Emmanuel Macron, le week-end dernier, à un jeune chômeur croisé lors des journées du patrimoine, a été commenté, re-commenté et encore commenté. Et cela n’aurait peut-être pas été un sujet aussi politique si le président de la République n’avait pas sauté à pieds joints dans une des mythologies populaires les plus éculées.

Nous avons tous à l’oreille De l’autre côté d'la rue, notamment par la voix immense d’Édith Piaf. Une chanson sur la beauté de ce qui se passe de l’autre côté de la rue, sur l’opulence et la prospérité qui s’étalent à portée de regard, comme un supplice de tantale. Car il est vrai que s’il y a des bijoux et des fourrures de l’autre côté, c’est d’autant plus insupportable que, de ce côté-ci de la rue, la réalité n’est pas aussi belle.

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Édith Piaf, De l'autre côté d'la rue, 1945

Emmanuel Macron, le 15 septembre 2018

Renée Lebas, De l'autre côté d'la rue, 1942

Irène Hilda, De l'autre côté d'la rue, 1950

Catherine Ribeiro, De l'autre côté d'la rue, 1977

Daniel Guichard, De l'autre côté d'la rue, 1990

Martine Sarri, De l'autre côté d'la rue, 1990

Michel Hermon, De l'autre côté d'la rue, 1995

113, De l'autre côté de la rue, 2003

Renée Lebas, De l'autre côté d'la rue, 1942



Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous êtes à nouveau en ligne