Ces chansons qui font l'actu. Inceste : quand la victime chante

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la France continue de découvrir toujours plus d'affaires d'inceste, revenons sur l'histoire de Barbara, dont plusieurs chansons n'ont été comprises qu'après la révélation des viols qu'elle avait subis de son père.

"Car parmi tous les souvenirs, ceux de l’enfance sont les pires". Cette chanson de Barbara, Mon enfance, enregistrée en 1968, pose déjà le cadre dans lequel – contrainte et forcée – la société française parle depuis plusieurs semaines de l’inceste. Et, évidemment, on ne savait pas, à l’époque : Barbara dit à la fois ses enchantements d’enfant dans un village du Vercors, Saint-Marcellin, et la cruauté des émotions qui l’assaillent quand, adulte, elle y revient. À l’époque, on ne sait pas...

Ce sera l’atroce révélation de ses mémoires inachevées, publiées quelques mois après sa mort, survenue fin 1997. Là, elle dit crument qu’elle a été violée par son père et, soudain, on comprend ce qu’il y a derrière plusieurs de ses chansons.

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Barbara, Mon enfance, 1968

Barbara, Nantes, 1964

Barbara, Au cœur de la nuit, 1967

Barbara, L'Aigle noir, 1970

France Gall, Si l'on pouvait vraiment parler, 1974  

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne