Ces chansons qui font l'actu. En attendant de retourner au restaurant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les restaurants nous manquent et, en attendant d'y retourner, nous pouvons réécouter la manière dont nos artistes célèbrent ces lieux de convivialité... et de poésie.

C’est peut-être la plus célèbre scène de restaurant de la chanson française. En 1939, Fernandel emmène Félicie au restaurant – un restaurant qui existe toujours, d’ailleurs, puisque c’est Le Bouillon Chartier. Alors, il est fermé pour l’instant, mais on se souvient avec nostalgie de cette carte que l’on retrouvera dans quelques semaines, à la réouverture des restaurants. Mais on ira sans Félicie.

Et si on fait le compte, puisque nous en sommes réduits à grignoter nos souvenirs de restaurants, on trouve dans la chanson française beaucoup de restaurants authentiques, de toutes les classes et tous les genres, à commencer par le buffet de la gare de Metz, où Bernard Lavilliers retrouve l’âme de Verlaine...

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Fernandel, Félicie aussi, 1939

Bernard Lavilliers, Le Buffet de la gare de Metz, 1975

Renaud, L'Auto stoppeuse, 1980

Serge Gainsbourg, Maxim's, 1963

Pierre Perret, Le Tord boyaux, 1963

Dalida, Au restaurant italien, 1983

Alain Turban, Deux cafés et l'addition, 2018

Cora Vaucaire, L'Addition , 1954

Loris et Léo Noël, L'Addition , 1952  

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 


Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne