Ces chansons qui font l'actu du dimanche. On veut des produits non essentiels !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En cette période pendant laquelle les restrictions au commerce sont plus sévères que pendant le premier confinement, la chanson est du côté des consommateurs frustrés... Mais elle nous dit aussi que cela fera peut-être du bien de ne pas céder à la frénésie consumériste.

Le parfum, le slip avec un zip dont parle Chet, ce sera pour plus tard. Le gouvernement a tranché, et il a été décidé que, même dans les supermarchés et hypermarchés, on ne peut plus acheter de produits non essentiels.

Et à l’instant, Chet nous rappelle un plaisir que nous ne sommes plus censés connaître pendant cette nouvelle période de confinement – la fièvre acheteuse. Parce que c’est quand même un vrai plaisir d’acheter des trucs, y compris des trucs dont on n’a pas besoin – justement ce que les pouvoirs publics ont défini comme produits non essentiels.

Alors c’est l’occasion de se pénétrer d’une vérité profonde – d’autant plus profonde que nous savons que le poète a toujours raison – et en l’occurrence, le poète c’est Alain Souchon. 

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Chet, La Fièvre acheteuse, 2002

Alain Souchon, Foule sentimentale, 1993

Bach, Laverne et Nina Myral, Dans les magasins, 1928

Nino Ferrer, Je vends des robes, 1969

René Koval, Magasins modernes, 1934

Amélie les Crayons, Elizabeth et sa garde-robe, 2004

Boris Vian, Complainte du progrès (Les Arts ménagers), 1956

Juliette, Complainte du progrès (Les Arts ménagers), 2009

Bernard Lavilliers, Complainte du progrès (Les Arts ménagers), 1982

Vincent Delerm, Quatrième de couverture, 2004

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 


Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne