Ces chansons qui font l'actu. Avant "Top Chef", on a chanté la cuisine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La 12e saison de "Top Chef" commence, ce qui nous donne l'occasion de nous souvenir qu'il y a eu beaucoup de recettes de cuisines enregistrées, et dans tous les genres.

"Le grand art de cuisine où je me crois expert, grâce à notre lésine, est un art qui se perd" : le baryton-basse Laurent Naouri se plaint de ce que l’on ne sache plus, en France, servir de grands banquets comme jadis le faisaient les rois. Et cette mélancolie culinaire date de 1860, dans La Colombe, opéra comique de Charles Gounod.

Et il est bon de se dire qu’avant, c’était mieux dans la cuisine française, et que c’était déjà mieux avant l’avant d’avant – il y a un plus d’un siècle et demi. Mais est-ce que cela va apaiser les passions que soulève le programme Top Chef, qui a commencé cette semaine sa douzième saison ?

Certainement pas, et d’autant moins que cette émission de téléréalité a contribué à transformer la cuisine en une discipline de compétition, dans laquelle l’enjeu est souvent la performance inédite, alors que nous avons longtemps vécu, nous autres Français, dans une sorte de conservatisme culinaire revendiqué.

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Laurent Naouri, avec The Hallé, Le Grand Art de cuisine (La Colombe de Charles Gounod, acte II, sc. 1), 1860, enregistrement de 2015

Georges et Jack Diéval, Le Pavé du Mail, 1960

Robert Monedière, Max Daumont, Le Chou farci, 1977

Robert Monedière, Christian Jollet, L'Aligot, 1977

Robert Monedière, Christian Jollet, Les Tourtous, 1977

Patricia Petibon, La Bonne cuisine: tavouk gueunkiss, 1947, enregistrement de 2003

Patricia Petibon, La Bonne cuisine: civet à toute vitesse, 1947, enregistrement de 2003

Doriand, La Recette du clafoutis parfait, 2011

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne