Carte postale. Le phare de Cordouan

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la rencontre d'un lieu. Aujourd'hui, le phare de Cordouan, dans l'estuaire de la Gironde.

Dans l’estuaire de la Gironde, il y a un phare qui trône majestueusement depuis 1611 : le phare de Cordouan. Classé monument historique, son éclat guide les bateaux inlassablement. Plus de 67 mètres de haut, 301 marches à gravir : il est le seul phare au monde en mer à être habité par des gardiens et à être ouvert au public. Vous ne pouvez pas passer à côté de sa visite si vous êtes dans le coin. Avec plus de 400 ans d’histoire, il pourrait être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Entre mer et estuaire, c’est donc plus qu’un simple phare : c’est un trésor du patrimoine.

Une traversée les pieds dans l'eau

La présence humaine jour et nuit et 365 jours par an le rend presque vivant. Planté au large, à 7 kilomètres du continent, celui que l’on surnommait "le phare des rois", "le Versailles de la mer", était considéré au XVIIe siècle comme la 8e merveille du monde.

Avant de gravir ses six étages et d’emprunter son escalier de plus en plus étroit, vous allez vous offrir une petite aventure pour le rejoindre. Vous pouvez partir en bateaux de Verdon-sur-Mer ou de Royan. Mais avant, quelques conseils s’imposent : situé sur un plateau rocheux en pleine mer, le phare est entouré de bancs de sable. À marée basse, les conditions de débarquement peuvent varier et il est possible que votre traversée se transforme en randonnée à pieds dans l’eau. C’est ça l’aventure !

Prévoyez des tenues adaptées et surtout des chaussures qui vous éviteront de trébucher sur des rochers glissants. Les coefficients de marées et les conditions météo vont venir rajouter un peu de sel à votre périple. Mais vous ne serez pas déçu du voyage. L’environnement naturel du site est magnifique, de surcroît à marée basse.

Une résidence royale où les gardiens sont les seuls rois

Le phare de Cordouan était l’emblème de la monarchie française : une résidence royale qui n’a cependant jamais abrité de têtes couronnés. Les véritables rois, ici, sont les gardiens. En arrivant admirez le vestibule, l’escalier monumental en colimaçon donne le vertige. Desservant l’appartement du roi, une chapelle exceptionnelle, exemple unique dans l’architecture des phares, et d’autres très belles salles à visiter.

Regardez en détail les sols en marbres, les vitraux ou les boiseries, il y a même un petit trou qui devrait attiser votre curiosité. Un puits qui communique avec les étages supérieurs : un oculus qui servait à monter les combustibles pour faire fonctionner la lanterne au sommet du phare, sans avoir à emprunter les escaliers. Aujourd’hui le phare est automatisé. L’oculus est une des petites histoires du phare. Point d’orgue : la fameuse lanterne donc, tout en haut. Vos efforts seront récompensés par une vue absolument magnifique... c’est bon, vous pouvez reprendre votre souffle.

Vous êtes à nouveau en ligne