Carte postale. Le château de Villesavin

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la rencontre d'un lieu. Aujourd'hui, le château de Villesavin (Loir-et-Cher)

Région naturelle et forestière, la Sologne ne manque pas de trésors. La forêt occupe près des trois quart du territoire et au milieu de ce paradis vert, des châteaux ont en effet trouvé leur écrin. Parmi ces trésors du patrimoine il y a les plus emblématiques comme Cheverny ou Chambord et son célèbre escalier à double révolution. Mais c’est celui qui est surnommé La cabane de chantier de Chambord que je vous propose d’aller visiter cet été : le Château de Villesavin à Tour-en-Sologne.

Édifié au XVIe siècle par Jean Le Breton, secrétaire des finances de François Ier, les façades du château font référence à son célèbre modèle car celui qui était aussi seigneur de Villandry, était chargé de surveiller la construction de Chambord. On comprend donc mieux cette influence.

Mais Villesavin n’a eu aucun mal à se faire sa propre identité. Cette année en France et particulièrement en région Centre-Val de Loire, on célèbre le 500e anniversaire de la Renaissance. Villesavin est un château typique de cette époque, ouvert à la visite depuis 1954.

Brebis solognotes, musée du mariage et gentil fantôme

Depuis plusieurs générations, c’est la famille de Sparre qui en est propriétaire. Ils sont charmants et très accueillants. Ils ouvrent leur château et ont souhaité proposer des visites très ludiques. Si vous cherchez Lars, le père, vous le verrez sûrement passer sur son tracteur. Achille, le fiston, s’est tourné vers l’agriculture et élève de biens jolies brebis solognotes. C’est sûrement Véronique, la mère, que vous croiserez à l’accueil. Elle pourra vous raconter l’histoire de famille mais surtout vous orienter vers les différents centres d’intérêts qui ne manquent pas comme par exemple le Musée du Mariage, unique en France, qui retrace l’histoire autour des traditions de l’union avec près de 1500 objets conservés.

Pour les plus petits : une chasse au fantôme est organisée. Sympathique locataire du château depuis de nombreuses années, il faut trouver sa cachette. Un parcours autour d’une quinzaine d’énigmes permet de partir à sa recherche et de trouver son nom qui doit rester secret.

Un château connecté et interactif

Les appartements restaurés et surtout la cuisine du château permettent de se replonger dans l’ambiance du XVIe siècle. Pour les visiteurs connectés, des bornes interactives, tout au long de votre balade à l’extérieur, vous permettent de découvrir la faune et la flore du parc mais aussi d’approfondir vos connaissances sur la belle histoire des lieux. Et si vous faites un petit tour du côté de la ferme, vous allez tomber sous le charme des magnifiques ânes du Poitou qui sont très photogéniques.

Si vous cherchez un petit coin d’ombre, le magnifique tilleul dans la cour devrait vous plaire. Comptez une entrée à partir de 7 euros en fonction de la visite que vous choisirez et c’est gratuit pour les moins de 6 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne