Cahier de vacances. Le cahier de vacances

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jamais cette chronique n'aura aussi bien porté son nom : nous nous penchons studieusement sur ... le cahier de vacances ! 

Son succès ne se dément pas avec les années, bien qu'il soit souvent vécu comme une punition pour les enfants... Chaque année, plus de quatre millions de cahiers de vacances sont vendus en France. Derrière ce chiffre, des enfants innocents. Des enfants à qui la maitresse a pourtant dit : "Allez, passez de bonnes vacances !"

On a travaillé dix mois, alors on peut bien avoir deux mois de repos !

Un écolier, contre les cahiers de vacances

Alors, qui est coupable d'avoir eu cette idée folle de prolonger l'école ? Isabelle Magnard est la directrice des éditions Magnard et la petite fille de Roger Magnard, l'inventeur des cahiers de vacances. "Il était représentant en papèterie et il cherchait un deuximème produit à vendre dans l'année, pour lisser un petit peu son chiffre d'affaires. Il a eu l'idée de faire un cahier qui pourrait se vendre à une autre période et, avec un ami instituteur, ils ont mis au point les premiers cahiers proposant aux enfants des activités sur le thème des vacances, en relation avec le programme scolaire à réviser". 

Mais au moins, quand le tout premier cahier de vacances est vendu, en 1936 dans la Creuse, la Corrèze et l'Allier, c'est la politique du baton... et de la carotte :

Chaque enfant recevait quelque chose, il y avait une médaille pour l'enfant qui était allé jusqu'au bout de son cahier. Dans les années 60, il y avait de très jolis lots, des bicyclettes,des téléviseurs et même une 4CV !

Isabelle Magnard

Tout se passe bien jusque dans les années 80 puis la coupe mulet fait son apparition, ce qui n'a aucun rapport, mais surtout, dans un contexte de chomage, la compétition à l'école s'intensifie et les parents se ruent sur les cahiers de vacances.

Fini les médailles et les bicyclettes et bonjour l'angoisse. Alors, dans un ultime acte de résistance, chaque année, plus de la moitiée des enfants ne terminent jamais leur cahier de vacances.



Vous êtes à nouveau en ligne