Cahier de vacances. Le barbecue

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Fabien Randrianarisoa raconte un objet qui symbolise l'été. Aujourdhui, le barbecue. 

Symbole de partage et de nature, le barbecue n'est pas seulement réservé aux chaudes journées provençales. Dans les Hauts-de-France, un tiers des habitants sortent le grill, y compris en hiver. Une bonne raison pour que le championnat de France de barbecue fasse étape à côté de Lille, sur l’aérodrome de Marcq-en-Barœul. 

Casque de mineur sur la tête, bleu de travail sur les épaules, les mains dans le charbon, l’heure n’est pas vraiment aux maquereaux en papillote. Place à la gastronomie locale. "Un gratin dauphinois mais avec du maroilles dedans, affiné à la bière."

Si les brochettes et saucisses restent les plats préférés des Français au barbecue, la chipolata n’est pas un horizon indépassable. "Quand vous voyez que certains candidats font des filets de bœuf en croûte avec une pâte qu'ils cuisent au barbecue. Quand vous voyez qu'on fait aussi les tajines au barbecue. La première équipe fait même une carbonnade flamande cuite à la braise, et donc fumée, c'est super", explique le chef Hervé Candelier, qui est venu encourager les équipes.

La concurrence de la plancha

Mais depuis quelques années, la plancha rattrape le barbecue. Le taux d’équipement est quasi identique mais une plancha dégage moins d’odeur, elle se révèle plus facile à nettoyer, et surtout, à allumer. Une hérésie pour les puristes.

Petit bois ou charbon, à chacun sa technique. "On regarde comment ça se passe et si ça ne fonctionne pas, on fait un peu de vent pour allumer le feuUn barbecue, ce n'est pas ce qu'il y a dedans qui est important, ce sont les gens qui sont autour.

Vous êtes à nouveau en ligne