"Pour que ça marche à l'étranger, il faut chanter en anglais"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ne pas chanter en français pour s'imposer quand on est français ? Est-ce vraiment une bonne idée, à long terme ?

 Les Français ont toujours eu besoin de l’anglais pour s’imposer à l’étranger ? La nouvelle génération française anglophone a fait le bon pari pour l’histoire ? Eh bien ça sonne faux.

 

 

Dans cet épisode de Ça sonne faux, vous entendez des extraits de :

 

Daft Punk,Harder,  Better, Faster, Stronger, 2001

Psy , Gangnam Style , 2012

Edith Piaf, Hymn To Love , 1956

Jean Sablon, Can I Forget You, 1937

Johnny Hallyday, Blueberry Hill , 1962

Zak Laughed, Hospital Road, 2009

Michel Delpech, Por un flirt , 1981

Michel Delpech, I divorziati, 1974

France Gall, A banda , 1968

Izia , Back In Town , 2009

Izia , La Vague , 2015

 

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Toute l’année, nous nous promenons ensemble dans les liens que la chanson entretient avec l’actualité sur France Info, dans la chronique Ces chansons qui font l'actu. 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver près de deux cents chroniques de nos étés précédents sur France Info, sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

Vous êtes à nouveau en ligne