Ça nous marque. Transavia France : "Nous nous voulons très proches de nos clients"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nathalie Stubler, présidente directrice générale (PDG) de Transavia France est l'invitée d'Olivier de Lagarde. 

En 1965, Transavia est née aux Pays-Bas

À l’époque, elle a été l’une des compagnies pionnières à se lancer dans les vols charters. En 1986, elle est même devenue la première compagnie aérienne à bénéficier de la dérégulation du trafic aérien signée entre les gouvernements du Royaume-Uni et des Pays-Bas. Transavia a alors commencé ses premières dessertes régulières entre Amsterdam et Londres.

À la même époque, Transavia France a été créée (novembre 1986) puis a commencé ses opérations en mai 1987. En 2003, KLM est devenue propriétaire unique de la compagnie. La fusion postérieure d’Air France et de KLM a fait de Transavia une filiale indépendante de la nouvelle entité.

Une croissance spectaculaire 

À l’époque, "il s’agissait pour Air France de développer une offre alternative dans le low cost", raconte Nathalie Stubler. En 30 ans, la croissance de Transavia est spectaculaire : la compagnie compte aujourd’hui 29 appareils de type Boeing, et a transporté en 2016, 5,3 millions de passagers vers l’une de ses 82 destinations.

Pour Nathalie Stubler, le modèle économique de Transavia tient à sa diversité. 
"Le prix du billet est très important mais nous considérons qu'il ne doit pas être le seul élément qui va nous différencier
, détaille la PDG. Transavia a l’avantage de proposer des vols au départ d’Orly mais la compagnie propose aux clients des expériences différentes." 

Autre point fort de la compagnie : les relations humaines

 "Nous nous voulons très proches de nos clients, grâce au digital mais aussi à bord, avec des hôtesses et stewards qui sont formidables" conclut Nathalie Stubler.