Ça nous marque. Pierre Hermé Paris, la marque d'un des meilleurs pâtissiers

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Olivier de Lagarde reçoit le pâtissier Pierre Hermé, créateur de sa marque Pierre Hermé Paris.

Pierre Hermé est l’un des meilleurs pâtissiers du monde. Il y a deux ans, il est élu meilleur pâtissier de la planète par l’académie des World’s 50 Best Restaurants. Sa marque, Pierre Hermé Paris, est constituée de 47 magasins dans le monde entier.  

Une passion familiale  

Né dans une famille de boulangers pâtissiers, Pierre Hermé veut être pâtissier depuis ses 9 ans. Ses parents tentent de l’en dissuader :
"Ma mère me disait que c’était un métier très dur, parce que mes parent étaient boulangers pâtissiers dans un quartier de Colmar, ils ouvraient la boutique très tôt le matin. Donc ils disaient que c’était un métier trop dur pour moi".
Pourtant, cela ne l’empêche pas de commencer le métier à 14 ans auprès de Gaston Lenôtre.  

Une marque française à l’étranger  

En 1997, il crée sa propre marque avec son associé Charles Znaty. Il ouvre son premier magasin au Japon en 1998, un choix qu’il justifie par l’intérêt de la population pour la pâtisserie française : "Les Japonais sont friands de nouveauté, de créativité, de création. Du coup la marque a eu un attrait particulier pour les Japonais". Par la suite, il développe plusieurs magasins en France et dans le monde entier.  

La marque prend alors le nom de Pierre Hermé Paris, précisant ainsi l’origine française de ses produits. "L’élément français, parisien, est quelque chose qui a contribué à l’attrait de la marque à l’étranger", souligne Pierre Hermé.  

Le salon de thé selon Pierre Hermé  

Pour développer ses produits, Pierre Hermé Paris s’est associé avec l’Occitane pour créer un nouveau magasin sur les Champs-Élysées. "Ce n’est ni un salon de thé, ni un magasin l’Occitane ni une pâtisserie Pierre Hermé. C’est une espèce de "concept store" où on peut à la fois se faire du bien avec les produits cosmétiques et se faire plaisir avec les gâteaux et les plats salés", explique son créateur.  

Une innovation qui, visiblement, marque le début d’un élargissement possible en cosmétique : "Il y a trois ans, j’ai créé trois odeurs qui ont donné lieu à une ligne de produits cosmétiques pour l’Occitane. Peut-être qu’il y en aura d’autres…".