Ça nous marque. "Les femmes achètent moins de vêtements" : Jérôme Driano, directeur général de Morgan

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Morgan est une marque de prêt-à-porter qui a été créée il y a cinquante ans. Elle a connu son heure de gloire dans les années 90 puis a bien failli disparaître.

"Morgan de toi"...On se souvient tous de ce slogan publicitaire de la marque qui a été créée en 1968. Rachetée par le groupe Beaumanoir, Morgan a aujourd’hui 180 boutiques et corners en France et plus de 1.000 points de ventes dans une cinquantaine de pays pour un volume d’affaires de 50 millions d’euros.  

Ce sont deux sœurs du quartier du Sentier à Paris : Odette Barouch et Jocelyne Bismuth qui créent cette entreprise. "Leur idée, explique Jérôme Driano, directeur général, a toujours été de suivre la mode et d’être le plus réactif possible. On peut dire que Morgan, à l’époque, ce sont les prémices de ce que font aujourd’hui les Zara et autres grands de la "fast fashion"."   

Le déclin  

En 2008, Morgan dépose le bilan. La marque est victime des grandes chaînes qui sont apparues, explique Jérôme Driano. Elles se développent, elles cassent le marché avec l’ouverture de centaines de magasins, elles renouvellent énormément leur collection et proposent des prix très agressifs. À ce moment-là, Morgan n’a probablement pas su se réinventer.

Le renouveau  

En 2009, Morgan est rachetée par le groupe Beaumanoir qui adopte d’abord une stratégie de "retail". Certains magasins qui ne sont plus situés dans les bonnes rues sont fermés, d’autres sont ouverts. Et puis, il y a "la montée du digital qui va complètement transformer notre industrie. Aujourd’hui, dans notre volume d’affaires, les ventes sur Internet représentent entre 18 et 20%".      

Vous êtes à nouveau en ligne