Ça nous marque. Le champagne Ruinart, un succès de près de trois siècles

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ruinart, la plus ancienne marque de champagne française, née en 1729, est aussi la marque de champagne préférée des Français, selon une étude de SEMrush. Frédéric Dufour, président de la Maison Ruinart, est l'invité de "Ça nous marque". 

Ruinart est le champagne préféré des Français – pour ceux qui peuvent se le permettre. En témoigne une étude de SEMrush, spécialiste du marketing digital, qui vient de paraître, à l'occasion des fêtes de fin d'année, et qui place la marque comme la première recherchée sur Google en France cette année. Ruinart est la plus ancienne maison de champagne française située, comme il se doit, dans la Marne, à Reims.

franceinfo : La Maison Ruinart est née en 1729. Qu’est-ce qui assure son succès près de trois siècles après ?

Frédéric Dufour, président de Ruinart : Il n’y a pas de recette miracle. Il faut énormément de résilience, de volonté et de passion. L’histoire de la Maison Ruinart, c’est un peu l’Histoire de France depuis 300 ans, dans une région très difficile, tant du point de vue climatique que géographique, avec l’effet des différentes guerres. Ce qui nous anime en permanence, c’est la recherche de l’excellence et de l’innovation, pour rester désirable et contemporaine (…). Ce sont des équipes passionnées.

Le champagne Ruinart, ce sont aussi les crayères, ces cathédrales souterraines classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est un véritable trésor qui a été redécouvert presque par hasard par un descendant de la famille Ruinart. Redécouvert, car ces crayères datent du Moyen Âge. Elles servaient à la fortification de la ville (NDLR : Reims). L’endroit s’avère idéal pour faire vieillir les flacons de champagne, grâce à une température constante, une humidité 100% et aucune lumière naturelle.

Qu’est-ce qu’un champagne "durable", au sens du développement durable, des impératifs environnementaux ?

Cela s’exprime sur l’ensemble des étapes. Cela commence, d’abord et surtout, par la viticulture durable ou raisonnée. Nous avons une double certification – haute valeur environnementale et viticulture durable – sur l’ensemble de notre vignoble. C’est aussi une consommation minimum d’énergie. Nous avons des contrats d’énergie verte, un projet de production d’une partie de notre électricité, nous n’avons plus de plastiques depuis six ans...

L’engagement environnemental passe, aussi, par de nouveaux emballages, dont la "seconde peau", du papier fabriqué à partir de bois issu de forêts éco-responsables.

C’est une coque neuf fois plus légère qu’un emballage traditionnel qui économise 60% de CO2. Nous avons renforcé le papier avec des oxydes métalliques naturels qui permettent de stopper les ultraviolets et différentes ondes de lumières qui altèrent le vin… Cette coque est réutilisable, nous la garantissons jusqu’à trois utilisations, y compris plongée dans la glace.

Comment la marque de champagne Ruinart traverse la crise actuelle ?

Bien sûr, c'est une année difficile, comme pour tout le monde. Et puis ce deuxième confinement avec des modes de consommation très différents (…). Une forte recrudescence de l’achat chez les cavistes, avec des consommateurs qui ont envie de se faire plaisir et qui viennent acheter leurs précieux flacons pour les fêtes de fin d’année. 

Vous êtes à nouveau en ligne