Ça nous marque. "La pâte à crêpes est la recette la plus consultée par les Français" : Audrey Ferrante, directrice de Marmiton

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En 20 ans, Marmiton est devenu le site leader des recettes de cuisine en France, avec plus de 21 millions de visiteurs par mois. 

L’entreprise Marmiton, qui a beaucoup changé de mains depuis sa création en 1999, est désormais propriété du groupe TF1. Elle diffuse des programmes courts sur cette chaîne. Elle édite également un magazine papier ainsi que des livres de cuisines. L'invitée d'Olivier de Lagarde est Audrey Ferrante, directrice de la marque.

Un site collaboratif pionnier  

Le site Marmiton est lancé en 1999 par une jeune consultante, Anne-Laure Vincent. À l’époque, rappelle Audrey Ferrante, le web n’en est qu’à ses balbutiements et la jeune femme se dit qu’il y a une opportunité pour favoriser le partage du savoir-faire culinaire au travers des recettes. Le fait que la communauté ait été mise au cœur de la marque dès le démarrage a créé une marque collaborative, avec le pouvoir de tout un chacun de partager, de choisir et modifier les recettes.   

"Ça ne marchera jamais !" 

L’idée à l’époque est audacieuse, car en 1999 la cuisine n’était absolument pas tendance. Au départ, aucun investisseur ne voulait mettre de l’argent dans le projet. À la télévision, c’était le règne de la cuisine d’exception, avec Joël Robuchon ou Maïté, la cuisine ménagère n’était absolument pas représentée. L’avènement des émissions culinaires comme Master Chef, Top Chef, comme Un dîner presque parfait, a permis de mettre en lumière la cuisine maison.  

Le top 3 de nos assiettes : crêpes, lasagnes, gratin dauphinois 

Marmiton est aujourd’hui à un poste d’observation sans pareil de nos habitudes alimentaires. Il y a trois plats indétrônables : la pâte à crêpes est la recette la plus consultée, quelle que soit la saison. On a ensuite les lasagnes, puis le gratin dauphinois. Enfin, la parité n’est pas encore de mise sur le site Marmiton. 60% des utilisateurs sont des utilisatrices…

Mais ce qui est intéressant, c’est que l’on voit que sur les jeunes générations, les hommes sont de plus en plus nombreux à consulter, donc on s’aperçoit que ce sont des hommes qui vont se mettre beaucoup plus en cuisine, que leurs pères.   

Vous êtes à nouveau en ligne