Ça nous marque. Carambar & Co : "Les consommateurs restent les principaux auteurs des blagues Carambar"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est l'une des confiseries françaises préférées des petits et des grands : Carambar and Co, un bonbon industriel créé par erreur en 1954. Une marque aujourd'hui remise au goût du jour et des produits fabriqués en France.

Après avoir été vendue à de multiples reprises, la marque Carambar, et ses bonbons populaires au caramel de 8 cm de long pour 8 grammes, fait aujourd’hui partie d’un groupe français qui détient Poulain, Krema, La Pie qui Chante, Malabar, les pastilles Vichy et les rochers Suchard…   

Né d’une erreur  

L’histoire de Carambar démarre à Marcq-en-Barœul, près de Lille en 1954. La légende veut qu’il soit né du dysfonctionnement d’une machine, et c’est vrai ! Le confiseur Delespaul-Havez qui était un fabriquant de chocolat et de confiserie à l’idée de mettre au point un nouveau caramel avec une pointe de cacao - ce qui est d’ailleurs toujours la recette du Carambar - et la machine s’est emballée.

Plutôt que de produire des caramels d’un centimètre et demi, elle se met à en  fabriquer de la taille de 12 cm. Quand le confiseur s’en rend compte, la machine a déjà produit des milliers de  barres qu’il hésite à jeter. Finalement, il trouve la forme originale, et il l’a réduit un peu. Le Caram-bar - barre de caramel - est né. Déjà, à l’époque, il est emballé dans ce papier jaune rouge et fuchsia.   

Son poids en Carambar pour une bonne blague  

Au bout d’un an, le confiseur Delespaul-Havez a l’idée de mettre dans les Carambar des points à collectionner, qui permettent de gagner des lots, et en 1969, il remplace ces points par des rébus, des charades, des devinettes et les premières blagues. Il organise des concours dans les écoles pour que les élèves inventent des plaisanteries qu’il récompense par son poids en carambar, et là, c’est le décollage de la marque.

Maintenant, ce ne sont plus les concours dans les écoles, c’est plutôt Facebook, puisque nous avons un million et demi de fans qui régulièrement nous envoient aussi bien des recettes de gâteaux et de glaces, que des blagues.

Thierry Gaillard, PDG de Carambar and Co

La fortune des dentistes

Thierry Gaillard se dit bien conscient que le Carambar n’est pas recommandé pour la santé.

"Nous savons que 80% des consommateurs de bonbons se préoccupent aujourd’hui de ce qu’il y a dans les produits, ce qui n’était pas le cas autrefois. Nous avons été obligés de nous adapter en lançant des bonbons bio, un Krema vegan sans gélatine animale, d’autres bonbons avec des colorants exclusivement naturels.

Je ne suis pas honteux, précise-t-il, je trouve que Carambar est un beau produit, c’est un produit plaisir que l’on achète aussi bien à la sortie de l’école qu’à tous les moments de la journée, donc je suis plutôt fier de cela…"

Vous êtes à nouveau en ligne