Sarkozy le retour: Neuilly pas emballée !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ça y est il l'a dit . Nicolas Sarkozy dans un message sur Facebook, affirme ne pas vouloir abandonner la France et avoir compris certaines choses. A Neuilly-sur-Seine, son fief, on n'y croit pas trop. Même s'il reste l'enfant du pays, "il a eu le temps de montrer ce qu'il savait faire, et il a échoué". Une phrase qui revient en boucle.

Les défenseurs de Nicolas Sarkozy ne se bousculent pas dans les rues de Neuilly.

Un homme passe, métro Sablon.

  • Alors Sarkozy revient ! Vous devez être content ?

  • Hein ? Moi ? Content ?

  • Comment ça, pas content ?

  • Ben non...Il est parti il y a à peine deux ans... Il s'est quand même fait virer par les Français, faut pas oublier ! C'est un peu court comme traversée du désert...

  • Mais vous ne voterez pas pour lui ?

  • Ah ça, jamais! 

    Je suis presque déçue. Comment ça ?  Neuilly ne soutiendrait plus l'enfant du pays ? Je suis perplexe.

    Allez... je m'approche d'une dame, un peu âgée.

  • Mais Nicolas, je le connais depuis qu'il est tout petit. Il veut nous faire croire qu'il est devenu sage, qu'il a appris, compris... Il va nous jouer la comédie, c'est tout ! Le coup du sauveur, il nous l’a déjà fait. Je l'aime bien, mais je n'y crois plus.

  • Vous croyez en qui alors ?

  • Juppé, Alain Juppé. Il a fait une vraie traversée du désert. Il est mûr, un peu âgé peut-être, ça c'est dommage. Mais il fait sérieux au moins. 

    De plus en plus perplexe, voire paumée, une chose reste certaine: Neuilly est toujours à droite.

Vous êtes à nouveau en ligne