Le bac, c'est de l'eau

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les résultats du bac, c’était ce mardi matin. A 10 heures pétantes, dans les lycées à Paris, c’était cris de joie ou larmes de déception. Et parfois, beaucoup de mentions, ce qui fait bondir des profs.

Avant de rugir de bonheur (élèves), ou de rage (certains profs), il faut prendre la mesure. La mesure d'eau, car : "Le bac c’est de l’eau" . Pas de l’Or…de l’eau ! C’est la phrase que j’ai le plus entendu ce matin, à partir de dix heures et quatre minutes. Donc sachez que : "Le bac c’est de l’eau ", surtout quand on l’a. Mais avant d’entrer dans ce bain de jouvence (rapport à l’eau…hum…), il y a eu l’horreur absolu de l’attente. "Putain… ch'suis méga stress mec !... je n’ai trop pas bossé cette année ! "

Il est 9h45. Romain est au téléphone, avec un mec. Un copain pardon. Et il livre tout ce qui lui reste dans le ventre, un grand vide. Ah oui, passe ton bac d’abord ! 

Le bac, c'est de l'or ?

Ça, c’est moi. une blague qui tombe à l’eau. L’eau du bac, puisque je le rappelle, "Le bac c’est de l’eau ". À leurs pieds, leurs sacs à dos. Et au milieu, deux filles tentent de leur vendre un jeu pour gagner des IPhone 6. Ça tombe à l’eau. Toujours cette eau. Personne n’en veut et ça, on le sait, c’est plus que rare : il est 9h55, et je me dis qu’un jeune qui refuse de faire un jeu de tirage légèrement débile, pour gagner éventuellement un portable, c’est du jamais vu ! Le bac terrasse donc tout. "Ah ben moi, c’est clair, je n’ai pas dormi ". Marie est venue avec sa maman. "Il me faut une mention, si je veux la prépa que j’ai choisie je viens de Janson-de-Sailly, ça devrait le faire ! " Moi : "Ah ben oui…en principe, ça devrait aller ". Il est dix heures.

Pas du tout, c'est de l'eau

Les éleves n’ont plus d’ongles et leur cœur fait baboom baboom baboom.  Il est dix heures trois, et c’est parti. Les portes s’ouvrent. On se retrouve dans un goulet, tel des poulets prêts pour l’abattoir. Et hop, un coup d’sac à dos par ci ! Et un autre par-là ! Je n’ai pas encore atteint le seuil des résultats. J’entends un grand cri :  "Ouaiiiiii…. je l’aiiiiii !.... le bac c’est de l’eauuuuuuu ". J’accélère. Je les vois. Rires. Que des rires. "Super pour vous ! Oui, le bac c’est de l’or ! " Le garçon ne me répond même pas. J’apprends que c’est : "De l’eau". Et de l’eau, et de l’eau !  Pour tout le monde. De l’eau et de l’eau, et des mentions et des rires. "C’est vraiment n’importe quoi ! Regardez, y’a 60% de mentions ! J’peux vous dire qu’en médecine ou en droit, ils vont en baver ! " La prof d’allemand, casse fête, brise ambiance. Visiblement, mettrait bien un peu de pastis, dans toute cette eau. Histoire de noyer son chagrin.

Vous êtes à nouveau en ligne