La poésie nous sauvera

La 33ème édition du marché de la poésie a démarré ce mercredi, à Paris. En plein Saint-Germain-des-Prés, des centaines d'éditeurs, de poètes, de libraires et de passionnés, se retrouvent jusqu'à dimanche prochain. Un parfum de rêves et de révolte se propage tout doucement.

Dans les allées de ce marché, on hume non pas les odeurs de fruits et légumes, mais celles de la création poétique. Etrange sensation que celle d'être projetée dans un autre monde, un univers sans fin qu'est celui de la poésie. Le mot prend enfin toute sa place, bataille de verbes, accouplement de lettres. Des hommes et des femmes, en lutte pour que cette expression ne meure pas, dégustent un petit vin de sable. Le vent n'est pas très loin.

Où sommes-nous? A Paris ? Dans un champ ? Sur une petite route de terre ? Une petite fille entre dans le "poèmaton" pour une experience poétique et sonore. Elle hésite. Elle y va. Elle écoute, happée par une voix. Elle ressort, sans un mot, la gorge nouée. Une bulle de joie.

C'ETAIT COMMENT ? 10.06.2015 C'était comment 10.06.15
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne