Créer la ville résiliente

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une véritable catastrophe. Le dernier bilan des inondations fait état de 20 morts, dans les Alpes Maritimes. La Côte d'Azur se réorganise comme elle le peut. Pour les "archi" en herbe, il faut repenser la ville, et créer la "ville résiliente", celle qui s'adapte et sait se remettre des aléas.

Tout revoir, pour se mettre au (mauvais) goût du jour : le déréglement climatique. Repenser ce qu'est la ville, bien traiter la Nature, et former de vraies alliances entre ces 2 personnes.

A l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture-Paris Belleville, les étudiants sont fachés. Pour eux, les politiques et les grandes administrations, se doivent de prévoir ce que l'on nomme les "aléas".

Et ils ne le font pas suffisament. Voire, pas du tout.

Ils sont fachés de voir les décideurs, distribuer des permis de construire, qui ont, peu à peu, avec le temps, assoiffé les sols. Le bétonnage rend les terres imperméables, et fabrique des ruissellements anormaux, ainsi que des "entonnoirs". Ils sont choqués que beaucoup aient oublié que ce drame se déroule dans les Alpes Maritimes. Dans Maritimes, il y a mer, et marée.

Et dans Alpes, il y a montagnes, dénivellements et eaux. Il y a le mot "obstacle", aussi.

Un rien ironiques, ces futurs batisseurs, ne veulent pas excuser ceux qui font de l'argent, sur le dos de la Nature, puis en fin de compte, sur celui des gens.

Et ils le disent franchement: faites davantage apel à nous, les archi de demain.

Car la ville résiliente, celle qui se construit autrement, celle qui sait se réparer seule parce qu'elle a été bien concue...on va vous la concocter.

Vous êtes à nouveau en ligne