Carla, Claire et Bernadette

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un hommage aux victimes du World Trade Center. Chaque année, la société Aurel BGC récolte des fonds pour des associations. Elle fait venir des personnalités, qui passent de vrais ordres de bourse. Au menu 2015 : Carla Bruni, Bernadette Chirac, PPDA, Louane, Léa Drucker, Yves Candeborde, Fabien Barthez et invitée surprise... Claire Chazal.

Des éclats de rire à la pelle, des bouteilles de champagne vidées, des footballeurs qui fument sur une terrasse, une Louane qui chante à l'oreille de traders...

Ce fut quelques heures un peu folles, en plein Paris, à un pas de la Bourse. Une folie pour une bonne cause.

Il y a 11 ans, la société BGC Partners a décidé de créer le Charity Day, en hommage aux 658 traders morts dans le double attentat de NYC. Cela se fait dans plusieurs pays.

En France, l'idée : faire venir des stars, et leur demander de passer des ordres de bourse pour de vrai, le chiffre d'affaires étant reversé à sept associations d'aide aux enfants malades.

Les scènes étaient joyeuses et cocasses, rue Vivienne.

Une Carla Bruni et une Bernadette Chirac qui se disent qu'il faudrait se voir plus souvent.

Une Bernadette, effarée par le bruit dans une salle de marchés, qui montre une Carla du doigt en disant : "C'est ma diva ".

Ces femmes qui ne parlent que d'une troisième femme : Claire Chazal, objet de toutes les attentions.

Claire, l'invitée de dernière minute. Claire, la toute menue, virée du JT de TF1,  veut bien en dire un mot, mais juste un. "Je ne peux pas parler. Plus tard. C'est trop compliqué là ".

Sa voix est douce, comme à la télé. Elle s'épenche auprès de PPDA. Il lui chuchote qu'il est là. Les photographes se régalent.