C'était comment ? Les Cahuzac, à terre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Trois ans de prison requis contre Jérôme Cahuzac, deux ans contre son épouse. Le couple est jugé, à Paris, pour fraude fiscale et blanchiment d’argent. Trash.

C’était…on achève bien les chevaux. Surtout quand ils sont, déjà, à terre. "À terre, vous l’êtes", lance le procureur. Eliane Houlette avait décidé de ne leur laisser, aucune chance, à ces deux-là. 

Ces deux-là, ce couple infernal qui s’est enfoncé dans une tourmente financière folle. Un trou, sans fin. Ce couple, comme celui qui danse jusqu’à épuisement, dans ce film tragique de Sydney Pollack. Je ne sais pas si vous l’avez en mémoire. Moi, si. Et le procureur, peut-être, me dis-je. 

Dans ce film des années 70, un couple danse, comme une fuite en avant pour oublier les problèmes, pour les effacer, pour les nier. Le procureur va stopper net, et, à jamais, la danse effrénée de cet autre couple : Patricia et Jérôme Cahuzac, au train de vie faramineux. 

Elle va les achever, en les humiliant. Les réduire, par exemple, au rang, de petits criminels. "Chaque jour, des peines de prison ferme sont prononcées, pour des vols simples", dénonce la procureur Eliane Houlette. 

La fraude fiscale mériterait une répression plus douce ? Non, bien sûr que non"

Eliane Houlette

Procureur

"La fraude fiscale mériterait une répression plus douce ?Non, bien sûr que non" dit-elle. Achevé, le couple, mais encore en vie. Elle les laisse juste, bien K.-O., pour le moment. Elle va donc en rajouter une couche. S’adressant à Jérôme Cahuzac, la procureur évoque le compte bancaire de la mère du prévenu, dont il s’est servi pour y déposer de l’argent. 

Cahuzac, redevenu soudain petit enfant méchant avec maman n’ose la regarder. Elle aurait pu avoir des problèmes, explique le procureur. "Mais oui, comme chez les dealers, insiste-t-elle, ou la complicité est passible des mêmes peines…"

Petits dealers, à présent 

Cela ne semble pas suffire. "Monsieur Cahuzac, ce procès est le procès de la trahison. Trahison de votre éducation, de votre intelligence… ", lance Eliane Houlette. Rappelant, entre les lignes, le passé de résistants, de sa famille. La danse des Cahuzac, se transforme, en danse macabre. Le couple n’a plus aucun souffle. Eliane Houlette a coupé toutes les issues de secours. 

C’est la fin du film. On achève bien les Cahuzac.  On attend la peine finale mais c’est déjà rideau, pour ce couple, humilié jusqu’à la trame. 

Vous êtes à nouveau en ligne