Les émissions de divertissement servent-elles toujours la communication politique ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En compagnie d’Eric Naulleau, Laetitia Krupa et Gaspard Gantzer analysent la participation des candidats à la présidentielle aux émissions de divertissement à la télévision. Peuvent-elles vraiment influencer le vote ?

Aller chez Ruquier ou Hanouna quand on est candidat à la présidentielle, à quoi ça sert ? Quelle est la réelle distance entre la télé et les urnes ? Dans ce nouvel épisode, Laetitia Krupa et Gaspard Gantzer questionnent le rôle des émissions de divertissement dans la future campagne présidentielle.

Emmanuel Macron et Cyril Hanouna, un tournant

Avec eux pour en parler Eric Naulleau, chroniqueur qui a fait les belles heures de l’émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché" sur France 2 et aujourd'hui chroniqueur et présentateur sur C8 et toujours comparse d’Eric Zemmour sur Paris Premiere. Jamil Dakhlia livrera aussi son analyse, il est professeur en communication politique à la Sorbonne Nouvelle et auteur de Politique People chez Studyrama.

De François Mitterrand à François Fillon, de Karine Le Marchand à Cyril Hanouna, politiques et "infotainment" trouvent un intérêt mutuel à collaborer, toujours sur une ligne de crête délicate et sans garantie de résultat dans l'isoloir.  

Vous êtes à nouveau en ligne