C'est mon week-end. "Paris Face Cachée", un jeu de piste pour les curieux de la capitale

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour mieux connaître la capitale, une manifestation aura lieu début février afin de découvrir des lieux insolites ou fermés au public.

Paris n’a pas encore livré tous ses secrets ! Le lancement de la 7e édition de "Paris Face cachée" en est la preuve. Depuis sept ans, cette manifestation propose de découvrir des lieux insolites ou fermés au public. L’événement est prévu le week-end du 2, 3 et 4 février mais les réservations viennent d’ouvrir et il faut faire vite car ça cartonne.

Plus de 10 000 visiteurs sont attendus dans une centaine de lieux. "Ça peut être une usine, les dessous d’une fontaine très connue, un bunker. Il peut s’agir aussi de rencontrer des corps de métier que l’on ne soupçonne pas comme dans les théâtres", suggère Sabrina Slimani, co-directrice de "Paris Face Cachée". Le musée du Louvre, l’orchestre national d’île de France et le conservatoire Citroën font notamment partie des partenaires 2018.

Une offre renouvelée à 80% à chaque édition

Parmi les nouveautés 2018, une usine bien cachée dans les sous-sols de la capitale à côté de la Gare de Lyon. Elle sert à chauffer toute la partie Est de Paris ! Cette face cachée de Paris propose aussi des balades en Ile-de-France, comme cette transhumance avec 30 brebis à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. "On va rencontrer le berger, ensuite on va faire deux kilomètres à pied avec les brebis, les moutons, pour finir dans une ferme et avoir plein de clés, par exemple comment fabriquer son fromage et comprendre tout l’écosystème qui va avec", détaille Caroline Loire, co-organisatrice de ces explorations urbaines.

Les réservations se font en ligne. Et pour ajouter du mystère, vous choisissez votre aventure à l’aide d’indices mais sans savoir quel lieu vous allez explorer. On vous donne un point de rendez-vous proche mais il est tenu secret jusqu’au bout !

En route pour l'énigme

Mardi dernier, nous étions justement conviés à une visite dans l’île de la Cité sur le parvis de Notre-Dame de Paris, point de départ pour nous rendre ensuite dans un lieu mystère. Premier indice avec Aurélie Prévost, responsable de la communication en lien avec cet édifice :"On voit bien qu’on est au cœur de Paris. Notre-Dame de Paris, on la voit d’ici, le Panthéon est juste là, et donc la Seine est dernière nous."
Deuxième indice :"C’est un hôpital très grand qui accueille les pauvres au Moyen Age. Il est lié à la cathédrale Notre-Dame..." 

Il s’agit bien sûr de l'Hôtel-Dieu, le plus ancien hôpital d’Europe occidentale (25 000 urgences par an), dont une partie du bâtiment va être rénovée d’ici 2021. Après avoir découvert son abri anti-bombardement, nous sommes entrés dans l’ancien service d’hématologie, aujourd’hui fermé. De la fenêtre nous avons l’impression de toucher Notre-Dame du doigt ! Cet espace fantomatique sert de lieu de tournage. Dany Boon y était il y a peu. On y a quand même croisé une malade. Il s’agit d’une comédienne ! Ça fait partie des surprises de ces visites décidément très originales. Nouvelle vague d’inscriptions à partir du 24 janvier. C’est gratuit ou payant (maximum 20 euros).

Vous êtes à nouveau en ligne