C'est mon week-end. La région de Saint-Jean-Pied-de-Port, dans les Pyrénées-Atlantiques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Et si vous partiez à la découverte d'un petit bout du Pays Basque ? Ce jeudi, Ingrid Pohu vous emmène à Saint-Jean-Pied-de-Port sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Cap sur les Pyrénées-Atlantiques dans le village basque de Saint-Jean-Pied-de-Port. Célèbre ville-étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce bijou de notre patrimoine rural a obtenu le label de l’Association des Plus Beaux Villages de France. Et c’est officiel depuis le samedi 11 mars.

Saint-Jean-Pied-de-Port est le 156e village à recevoir ce précieux sésame. Parce qu’il reste authentique. Ici, tout est fait pour préserver son patrimoine exceptionnel : la citadelle Vauban, l’église gothique Notre-Dame du Bout du Pont et puis bien sûr la porte Saint-Jacques, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les maisons à colombages font aussi partie du décor de cette cité médiévale du 12è siècle construite par les rois de Navarre. Et ses habitants s’appellent les Saint-Jeannais.

Des alentours superbes

À moins de dix minutes en voiture, on peut faire du rafting et du canyoning dans les montagnes. Ça vaut le coup aussi d’aller randonner sur le GR10, précisément sur les crêtes d’Iparla.  "C’est vraiment le plus beau point de vue que l’on peut avoir au Pays Basque puisqu’on voit le golfe de Gascogne, toute la baie de Saint-Jean-de-Luz, on est sur une ligne de crête, c’est sensationnel !" détaille Jérôme Cangrand, directeur de l’office de tourisme de Saint-Jean-Pied-de-Port.  

À une vingtaine de kilomètres de Saint-Jean-Pied-de-Port, on peut explorer la vallée gastronomique du pays Basque. Bienvenue dans la vallée des Aldudes, où chaque village a sa spécialité. À Saint-Étienne-de-Baigorry c’est le vin d’Irouleguy. Aux Aldudes on élève le porc Kintoa,  à Urepel on fabrique l’Ossau-Iraty, le fromage de brebis. Et à Banka, on déguste la truite fumée dans la ferme aquacole de Peyo Goicoechea.  "On élève des truites avec une démarche qualitative puisqu’on est dans un système naturel où l’on n’utilise pas d’oxygénation artificielle, pas de vaccins etc. C’est comme ça qu’on arrive à obtenir des truites de quatre à cinq  kilos !" Ces truites élevées dans une source pèsent parfois jusqu'à sept kilos !

Avis aux fashionistas, depuis quatre ans cette ferme développe sa marque de maroquinerie faite avec la peau des truites ! De grandes marques de luxe s’arrachent déjà ces peaux truitées. Un sac à main coûte 460 €, un mois de travail pour le confectionner, c’est superbe.

Une adresse pour séjourner

Pour votre séjour,  à Saint-Étienne-de-Baigorry, on vous recommande l’auberge-restaurant Manexenea  (70 euros la nuitée) qui propose à sa table un agneau au piment très réputé. Et connaissez-vous la sauce sakary ? : huile, vinaigre, fines herbes, piment doux ou fort et citron et curry dans certaines. "C’est le ketchup du pays basque", précise Clara Petricorena qui tient une épicerie à Saint-Étienne-de-Baigorry.

 

Vous êtes à nouveau en ligne