Les arnaques au Forex et options binaires

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est une arnaque très en vogue . Celle pratiquée par de très nombreux sites internet qui proposent au public de gagner beaucoup d'argent en très peu de temps. Par quel moyen ? Tout simplement en devenant trader et en jouant sur les devises étrangères, le Forex ou les options binaires. Tous ceux qui ont tenté de faire fortune via ces sites le regrettent.

Nous avons tous vu ces publicités qui nous promettent de gagner beaucoup d'argent en misant sur le Forex ou les options binaires. Nous n'y connaissons rien, qu'a cela ne tienne, les sites proposent une formation, tout est fait pour que l'on soit mis en confiance. Et dans de nombreux cas, le piège se referme, car ces sites sont de véritables arnaques, l'on est perdant dans 90 % des cas que les sites soient légaux et à plus forte raison illégaux, car ce secteur a vu d'innombrables sociétés non autorisées pulluler ces dernières années.

De 4 sites non autorisés en 2010, on en est aujourd'hui à plus de 300. Leurs pouvoirs de nuisance est considérable. En six ans, toutes les victimes françaises de ces sites illégaux ont perdu un total de 4,5 milliards d'euros. 

Poursuites difficiles. 

Ces sites  sont très difficiles à poursuivre. Ils obtiennent un certificat de complaisance à Chypre puis opérent la plupart du temps à partir d'Israel, et là on à faire à de véritables escrocs car une fois le compte ouvert et l'argent versé par le client, c'est fini, il ne récupérera plus rien. Tout est fait pour qu'il perde , même les logiciels de trading sont truqués afin que le client soit  perdant à tous les coups. Plus fort même, face à une personne qui ne peut plus récupérer son argent, ces mêmes escrocs vont revenir vers la victime pour lui faire croire qu'ils sont en mesure de lui faire récupérer son argent mais pour cela bien sûr il faut engager des frais supplémentaires que la victime est invitée à avancer. Certains mordent à l'hameçon, c'est la double peine. 

La Loi Sapin 2 veut interdire la publicité pour ces sites.

Le gouvernement conscient de cette arnaque à grande échelle a prévu via la loi Sapin 2 en discussion au Parlement, d'interdire les publicités pour ces sites. Ces sites savent communiquer grâce notamment  au sponsoring sportif, un moyen ideal pour toucher le grand public. Ce n'est donc pas par hasard qu'ils ont signé des parrainages avec des clubs de foot très en vue : le PSG, Monaco, l'Olympique lyonnais et l'AS Saint-Etienne. En attendant l'entrée en vigueur de la loi,  le conseil le plus simple est encore de fuir ces sites. En cas de doute, un contact : Epargne Info Service de l'AMF au 01 53 45 62 00 .

Vous êtes à nouveau en ligne