Vous un êtes un expert de votre métier ? Des associations ont besoin de vous

Etre bénévole, ça n'est pas forcément servir des repas ou faire des rondes de nuit. Le temps d'une journée de travail, on peut aussi mettre ses compétences professionnelles au service d'associations qui manquent de spécialistes. Les spécialités les plus demandées ? Marketing, ressources humaines, web, gestion de projets.

Vous avez des compétences en marketing, en ressources humaines ou en finances ? C'est votre métier ? Il y a beaucoup d'associations que vous pouvez aider, bénévolement, dans leurs "fonctions support".

Ce système, c'est celui du "mécénat de compétences". L'histoire a commencé aux Etats-Unis dans les années 50, quand des publicitaires ont réalisé des campagnes gratuites pour des bonnes causes. Depuis, le "pro bono publico", pour le bien public, s'est organisé. Il s'adresse aux salariés qui donnent de leur temps, à leur propre initiative. Le pro bono peut aussi être organisé par l'entreprise, qui propose à ses salariés de mettre leurs compétences au service d'une association partenaire. Les demandeurs d'emploi peuvent aussi y voir un moyen d'améliorer leur "employabilité", de rester actif et de travailler leur réseau...
Les interventions auprès des associations se font en groupe, le plus souvent au cours d'une journée baptisée "marathon"...

Certaines structures, comme Pro Bono Lab, rapprochent les compétences des professionnels et les besoins des associations.
Pour Yoann Kassi-Vivier, co-fondateur de Pro Bono Lab, ces interventions de spécialistes bénévoles permettent à certaines associations de "structurer leurs démarches de marketing ou de communcation, des questions qu'elles n'ont pas le temps ni les moyens de traiter".