Veolia met à disposition un vélo de fonction à tous ses salariés français

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le géant de l’eau Veolia vient de décider d’offrir un vélo de fonction à tous ses salariés français qui en feront la demande, moyennant une participation modique.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer à leurs salariés des vélos de fonction. C'est le cas de la société Veolia, qui compte mettre à disposition un vélo de fonction à tous ses salariés français. 

Jusqu’à présent, seuls les salariés du siège de Veolia y avaient droit. La société, qui emploie quelque 50.000 personnes en France, vient de signer un accord cadre avec Zenride, le pionnier de la location de vélo pour les entreprises. Tout le monde pourra, s’il le désire, faire ses déplacements sur un vélo de fonction. Un vélo pour se rendre au travail, mais aussi pour la vie de tous les jours.

70 magasins partenaires

L’employeur prend à sa charge 70% de la location qui lui est facturée par Zenride. Le salarié a le choix : il peut se rendre dans l’un des 70 magasins partenaires et choisir son vélo. Selon qu’il prenne un vélo électrique ou pas, plus ou moins sophistiqué, il se retrouvera avec une somme entre 15 et 25 euros à sa charge. Pour mémoire, un bon vélo électrique, selon l’UFC Que Choisir, coûte entre 1 500 et 2 000 euros. L’idée est que l’entreprise et le salarié n’aient rien à faire du tout. En cas de panne, le loueur organise le diagnostic, le remorquage et la réparation avec le magasin partenaire. Il s’occupe aussi de l’assurance et de la révision.

Plusieurs start-up sur le créneau des vélos de fonction

Depuis quelques mois, de plus en plus de start-up se sont lancées sur le créneau du vélo de fonction. À côté de Zenride, on trouve Tim Sports, mais aussi Skipr, Bee.cycle ou Azfalte. Tous fonctionnent plus ou moins sur le même modèle : une location sur plusieurs années à l’employeur et une participation du salarié qui est directement prélevée sur la fiche de paie. Il y a aussi des initiatives locales. À Rennes, La Vie'Cyclette, propose un système d’abonnement sur trois ans, qui coûte 60 euros par mois et par vélo pour l’entreprise, en échange d'un vélo électrique.

Veolia vient de gagner une étape, mais Microsoft, Havas, Kaufman&Broad et beaucoup d’autres sont dans la course. Pour quelques dizaines d’euros par mois, elles changent la vie quotidienne de leurs collaborateurs. Pour les jeunes urbains, cela peut être un argument de poids au moment de choisir un employeur. C’est un message fort qui montre qu’on se préoccupe de la santé, du temps de transport, du bien-être et de l’environnement.

Vous êtes à nouveau en ligne