Une entreprise néo-zélandaise propose la semaine de quatre jours payée cinq

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Quatre jours travaillés, cinq payés : la solution vient d'être adoptée par une entreprise néo-zélandaise. Cette initiative est très commentée, jusqu'au plus haut niveau du pays, notamment parce qu'elle s'inscrit dans un mouvement mondial de flexibilité des horaires.

La solution a de quoi faire rêver bien des salariés : travailler quatre jours et être payé cinq jours. Cette solution vient d'être adoptée par une entreprise néo-zélandaise. Au départ, cette société, la Perpetual Guardian, n'est qu'une entreprise de 240 salariés, qui gère des biens et des investissements. Son patron a eu cette idée originale pour aider ses employés à se concentrer sur leur travail.

La motivation des salariés en hausse

Cette initiative a été décortiquée par plusieurs universitaires. Avant, pendant et après. Et les résultats sont étonnants. Tous les indicateurs sont au vert : le pourcentage de salariés qui ont le sentiment d'avoir un meilleur équilibre de vie a décollé, il est désormais de 78% contre 54% auparavant, le niveau de stress est en chute libre, la motivation et l'engagement au travail sont en augmentation et la performance au travail est, elle aussi, en hausse.

Selon une professeure de l'université d'Auckland qui a suivi l'expérience, si l'idée du patron de Perpetual Guardian est un succès, c'est que les salariés ont été associés à son application. Ils ont, par exemple, désigné des tâches qui pouvaient être automatisées et ils ont d'eux-mêmes réduit les usages d'internet qui n'étaient pas directement liés au travail. Au passage, le patron glisse que puisqu'on va avoir moins de gens au travail, on va peut-être aussi pouvoir occuper des bureaux moins grands et faire ainsi des économies.

Des vacances illimitées dans certaines entreprises

L'initiative est très suivie. Elle a été repérée par la presse du monde entier et elle a surtout été encouragée par le ministre néo-zélandais du Travail qui la trouve "très intéressante" et qui aimerait que les entreprises essaient de nouveaux modes d'organisation.

Des nouvelles organisations du temps fleurissent un peu partout. La plus récentes est celle d'un grand cabinet de conseil et d'audit : PwC permet à ses salariés de ne plus respecter d'horaires précis et de jours fixes de travail, tant que l'employé a fait son boulot. C'est une manière d'attirer des jeunes talents. Cette entreprise est loin d'être la seule. Le principe des congés illimités a déjà été adopté par des entreprises comme Netflix ou Virgin. En France, le mouvement commence à concerner les start-up, selon une récente étude menée par Joblift qui a épluché les annonces d'emploi proposant des congés illimités.

Vous êtes à nouveau en ligne