Un réseau associatif a créé 45 000 emplois l'an dernier en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Initiative France permet aux particuliers de créer leur propre entreprise.Cette association a créé 45 000 emplois dans l'hexagone l'an dernier.

Qui a créé 45 000 emplois l'an dernier ? Il ne s'agit pas d'une grande entreprise, pas un secteur d'activité précis mais d'une association. Initiative France permet à des particuliers de créer leur entreprise. Et 2018 a battu des records.

Plus qu'une association, c'est un réseau. Le premier réseau associatif qui permet à tout un chacun de créer ou de reprendre une entreprise. Quand parfois c'est la seule solution pour avoir un emploi, ou quand on ne voit plus son avenir comme salarié toute sa vie. 2018 a été une année record pour la création d'entreprises en France. Et Initiative France a également signé un record. Il le présente aujourd'hui.
45 000 emplois créés ou maintenus, plus de 17 000 entreprises soutenues, une hausse de 6% par rapport à l'année précédente. Parmi ces nouveaux créateurs d'entreprise, les deux tiers étaient au chômage.

Un réseau de bénévoles avant tout

Ce soutien, ce sont trois choses : d'abord 16 000 bénévoles dans toute la France qui accueillent ceux qui ont un projet d'entreprise et qui les aident à accoucher de leur idée. Ensuite un prêt d'honneur, à taux zéro, qui est accordé à ceux qui ont le plus de chances de créer leur véritable entreprise. En moyenne, Initiative France prête 10 000 euros. Sachant qu'un euro obtenu ainsi va permettre d'en obtenir huit fois plus auprès d'une banque. Enfin un parrainage de plusieurs mois, un suivi assuré par un bénévole qui est soit lui-même chef d'entreprise, soit qui connaît bien ce monde-là. D'ailleurs, au passage, Initiative France recherche encore et toujours des bénévoles et surtout des parrains et des marraines.

Véronique Grand en fait partie. Ancienne d'EDF, elle accompagne un food truck japonais et une petite entreprise qui fait de la haute couture, près de chez elle en Seine-et-Marne : "Ça s'appuie sur du bon sens et surtout des qualités humaines, de l'empathie, il faut savoir créer un climat de confiance, il faut une écoute, une certaine disponibilité, assurer la confidentialité et puis surtout rester humble vis-à-vis de l'entrepreneur qui parfois est en difficulté". Il faut bien connaître la comptabilité et le marketing, mais pas seulement, explique Véronique Grand : "Ils parlent beaucoup, ils ont besoin de dire un maximum de choses et j'ai trouvé un certain stress chez l'un des deux entrepreneurs qui voyait sa trésorerie fondre comme neige au soleil, et ça se comprend". Un accompagnement donc pour tous ceux qui veulent changer de vie et se lancer dans la création d'entreprise, et ils sont nombreux. 

Vous êtes à nouveau en ligne