Très jeunes entrepreneurs : Jonathan a créé Swello... à quinze ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Toute la semaine, dans "C'est mon boulot", coup de loupe sur les très jeunes entrepreneurs. Ils se sont lancés à moins de vingt ans. Aujourd'hui, ils récoltent les fruits de leur audace. Ce jeudi : Jonathan, qui a créé sa boite... à quinze ans.

Il était au lycée et déjà blogueur. Pour mieux mettre son blog en valeur, Jonathan Noble tweete beaucoup. Mais comme il est en cours, il invente une application pour programmer ses tweets : "Ça n'existait pas, du coup j'ai créé ce petit service et dès la première semaine des grands groupes ont commencé à l'utiliser. À l'époque, c'était le journal 'L'Equipe'. C'était clairement hallucinant. Et c'est mon frère, qui travaillait dans l'informatique, qui m'a dit : 'pourquoi ne pas aller plus loin ?'".

Aller plus loin c'est créer une vraie entreprise, alors qu'il est lycéen. Très vite, Jonathan comprend le parti qu'il peut tirer de son jeune âge : "À l'époque, quand j'ai commencé à 15 ans, il y avait très peu d'entrepreneurs très jeunes. Du coup, ça nous a apporté une visibilité dans les médias". Un plus pour les médias, mais aussi, étonnamment, pour les clients, même les plus sérieux. Confirmation de Jonathan : "J'ai eu un rendez-vous dans un ministère et la personne qui nous reçoit nous dit : 'mais c'est vous qui avez créé l'outil ?' On dit 'ben oui'. Et en fait à partir du moment où on commence à discuter avec les personnes et qu'elles se rendent compte qu'on a de l'expérience, l'âge joue en notre faveur. On se dit : 'ok il sont jeunes, dynamiques, ils comprennent'".

Une levée de fonds conséquente

Il faut dire que malgré son jeune âge, Swello, start-up toulonnaise, a déjà levé un demi-million d'euros. Une nouvelle que Jonathan, qui n'a alors que 22 ans, accueille avec déjà la sagesse d'un vrai patron : "Je me souviens de ce moment, c'était le 27 juin, le matin, j'ai rassemblé toute l'équipe autour de moi et je leur ai dit : 'profitez de ce moment parce qu'on ne le vivra qu'une fois'".

Ce vrai manager s'appuie sur des bases solides. Notamment un père et un frère entrepreneurs, un vrai virus familial : "J'ai toujours besoin de piliers, la famille, les amis, le boulot, et aller de l'avant et foncer, juste être heureux, voyager, juste être bien". Etre bien et grandir. Swello c'est aujourd'hui huit personnes. Et des projets d'implantation en régions et même aux Etats-Unis. Tout ça, bien sûr, bien avant trente ans. Mais d'ici là Jonathan a à coeur de convaincre les jeunes de suivre cette voie de l'entrepreneuriat : "C'est LE moment. C'est là où on se fait son réseau, on n'a pas de maison, pas de crédit et, c'est une citation que j'adore : 'Si tu ne construis pas ton propre rêve, quelqu'un va t'embaucher pour te faire construire le sien'". Et pour construire ses rêves, Jonathan s'appuie sur toute une génération de jeunes entrepreneurs, très solidaires, et tout un réseau, un environnement favorable à Toulon et dans toute la région Paca, très dynamique sur la création d'entreprise.

Vous êtes à nouveau en ligne