Travailler trop : attention danger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour être en bonne santé, mieux vaut avoir un emploi que d'être au chômage. Mais à l'inverse, travailler trop peut avoir des conséquences fâcheuses : l'alcoolisme, mais pas seulement...

L'étude a fait du bruit : travailler plus de 49 heures par semaine peut conduire à boire trop d'alcool. Trop d'alcool, c'est, tous les jours de la semaine, trois doses : verre de vin, petit verre de whisky ou demi de bière.

L'étude publiée par le British Medical Journal est impressionnante : elle porte sur 440.000 personnes dans quatorze pays.

Qui est touché ? Les hommes, comme les femmes, égaux devant ce risque. Pourquoi les gros bosseurs ont-ils tendance à boire davantage ? Pour apaiser le stress et la fatigue de la journée. Et puis aussi pour marquer la transition entre le travail et le repos.

Le travail est bon pour la santé

Parmi ceux qui travaillent plus de 49, il y a bien sûr les cadres, les artisans, les agriculteurs, les patrons de petites entreprises. Mais les auteurs de cette étude soulignent qu'il faut prendre en compte les temps de trajets, qui ont aussi leurs conséquences sur la consommation d'alcool. De quoi élargir la population à risque.

Globalement, le travail est plutôt bon pour la santé. Mais on sait de mieux en mieux comment l'excès de travail est nuisible. Le travail de nuit, par exemple, est tout particulièrement mauvais pour les femmes. On vient de découvrir que le cancer du poumon touchait davantage les femmes qui travaillent longtemps de nuit. On sait aussi qu'il favorise l'apparition du cancer du sein. Attention donc à ne pas cumuler les facteurs de risque.

Vous êtes à nouveau en ligne