"Si vous étiez un légume, lequel serait-ce ?" : les questions les plus saugrenues posées en entretien d'embauche

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un site a compilé les questions les plus saugrenues entendues lors d'entretiens d'embauche. De plus en plus d'entreprises cherchent à déstabiliser les candidats.

Tous les entretiens de recrutement ne se déroulent pas de la même manière, avec les mêmes questions classiques du genre "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" et "Qu'attendez-vous de votre manager ?". De plus en plus souvent, les entreprises cherchent à déstabiliser les candidats... et ça décoiffe.

C'est le site Glassdoor qui a compilé les 20 questions les plus loufoques posées par des entretiens de recrutement. Le site américain, dont le but est de rendre le recrutement transparent en divulguant les modes de fonctionnement des entreprises, dispose d'une base de 900 000 sociétés. Google est, depuis toujours, connue pour ses questions saugrenues – elle a par exemple demandé à un candidat à un poste de chef de produit combien de balles de ping-pong pouvait contenir un bus scolaire. Dans son sillage, selon Glassdoor, de plus en plus d'entreprises soumettent les candidats à la question. La question loufoque. Insoluble.

Des réponses révélatrices sur votre personnalité

Chez L'Oréal, on a demandé à un candidat s'il était un légume, lequel il serait et pourquoi. Toujours dans la veine "On veut en savoir plus sur vous", cette question, posée par GFI Informatique : "Quelle est l'oeuvre artistique qui vous a le plus touché, et pourquoi ?". Ou encore "Etes-vous plutôt attaquant ou défenseur ?", dans un entretien de recrutement mené par Sopra Stéria. On peut aussi faire appel à votre imagination : "Quel produit inventeriez-vous ?", question posée chez Christian Dior. Et plutôt que vous demander classiquement quel est votre principale qualité, chez Happn, une appli de rencontre, on préférera vous demander : "Si vous aviez un pouvoir, lequel serait-il ?" Beaucoup de questions basées sur la logique. Comme par exemple "Quel est le nombre de tapas cafés à Madrid ?" ou "Estimez le marché annuel des stylos à bille en France". Ou "Combien de balles de tennis peut-on faire entrer dans un A380 ?".


Les employeurs n'attendent pas de réponse précise. Mais elles veulent voir si vous pouvez être déstabilisé, quelles ressources vous mettriez en oeuvre pour répondre à l'énigme, de qui vous pourriez vous faire aider, votre capacité à créer le dialogue avec le recruteur, les questions que vous posez en retour. Et pourquoi pas l'humour, comme dans la scène de Sacré Graal, des Monty Python : quand le mage qui garde le pont demande à quelle vitesse vole une hirondelle non chargée et que le roi Arthur demande en retour s'il s'agit d'une hirondelle d'Afrique ou d'Europe !
Cela dit, rappelez-vous quand même que les questions les plus souvent posées sont : "Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?" et "Pourquoi voulez-vous travailler dans notre entreprise ?". Celles-là, mieux vaut savoir y répondre.

Vous êtes à nouveau en ligne