Retraites : la pénibilité, comment ça marche

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les régimes spéciaux ayant disparu, il faut compenser la pénibilité au travail. Les fonctionnaires pourront bénéficier d'un compte professionnel de prévention.

C'est un volet contesté de la réforme des retraites présentée par Edouard Philippe mercredi : la prise en compte de la pénibilité. Elle sera étendue aux fonctionnaires, mais les syndicats, et en particulier la CFDT, estiment qu'on ne va pas assez loin.

C'était toute la philosophie des régimes spéciaux. Puisque certains métiers sont pénibles, on doit pouvoir partir plus tôt à la retraite. Les régimes spéciaux disparus – c'est au coeur de la réforme – il faut bien compenser la pénibilité. D'où l'annonce émise par Edouard Philippe : les fonctionnaires pourront bénéficier du compte professionnel de prévention, nouveau nom du compte pénibilité. Les infirmières et les aides-soignantes de l'hôpital public devraient en être les principales bénéficiaires. Une mesure qui leur permettra soit de partir plus tôt à la retraite, soit de lever le pied en fin de carrière en gardant leur salaire.

Le système à points : dispositif adapté sur la pénibilité 

Sans que vous ayez à faire quoi que ce soit, vous devez recevoir de la part de la Cnam ou de la Carsat un relevé de compte, qui vous indique le nombre de points que vous avez accumulés. Vous capitalisez des points si vous travaillez dans des températures extrêmes, dans un environnement très bruyant, si vous travaillez de nuit ou bien avec des horaires alternants, ou encore si vous effectuez des tâches répétitives. Six critères en tout. Il y en avait quatre autres. Le gouvernement d'Edouard Philippe les a supprimés : il s'agissait des postures pénibles, de la manutention de charges lourdes, des vibrations et de l'exposition à des agents chimiques. Ces critères ne sont plus reconnus qu'a posteriori, si vous tombez malade ou si vous avez une incapacité professionnelle de 10%.


Un exemple : dans le système actuel, si vous avez dix points, vous gagnez un trimestre. Né après 75, vous aurez des points en plus sur votre compte, également pour partir plus tôt. Deuxième utilisation : vous pouvez travaillez à mi-temps trois ans avant la date de votre retraite en gardant votre salaire à plein temps. Troisième possibilité, vous former pour faire un travail moins pénible.


Si on prend le travail de nuit, il faut avoir fait 120 heures entre minuit et cinq heures du matin sur un an pour gagner des points. Le Premier ministre a dit que ce seuil serait abaissé. La CFDT, dont le compte pénibilité est un peu le bébé, n'est pas d'accord. La centrale de Laurent Berger voulait voir réintroduits les quatre critères disparus et argumente sur les seuils. La CGT Fonction publique estime elle aussi que les seuils sont inaccessibles à de nombreux salariés.

Vous êtes à nouveau en ligne