Pourquoi nous sommes les champions de la productivité

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les classements le disent : les travailleurs français sont parmi les plus efficaces du monde. Explications.

Quels que soient les classements, la France arrive sur le podium. La semaine dernière encore, une étude de l’Office national des statistiques classait les salariés français au deuxième rang mondial, derrière les travailleurs américains…

_ On a un peu de mal à y croire, on se demande comment on calcule tout ça. Mathieu Plane, économiste à l’OFCE, le centre de recherches économiques de Sciences Po, nous assure que c’est bien vrai…

La pause déjeuner s'émiette
22 minutes. C’est le temps que l’on consacre pour la pause déjeuner. A peine le temps de laisser tomber les miettes d’un sandwich entre les touches de son clavier.
22 minutes, c’est quatre fois moins qu’en 1990 ! Il y a vingt ans, les salariés français faisaient figure d’exception mondiale : ils se permettaient de traîner une heure et demie à table. A en croire le groupe de protection sociale Malakoff Médéric, qui a produit cette étude, les Français sont rentrés dans le rang : ils mangent désormais avec un lance-pierre, comme tout le monde.
L’étude qui révèle cette tendance – et qui va faire la fortune des vendeurs de pansements gastriques - précise que la pause déjeuner est pour les salariés modernes une « variable d’ajustement » dans leur journée de travail : on leur demande d’en faire toujours plus et les temps de transports – à cause de l’immobilier qui flambe – sont toujours plus longs. Résultat, ils rognent sur le temps du déjeuner, pour ne pas rentrer chez eux à point d’heure...
Seul élément rassurant dans cette étude : de plus en plus de salariés apportent au bureau la nourriture qu’ils ont préparée chez eux. Histoire d’éviter que ces repas express soient pas, en plus, forcément synonymes de mal bouffe.

Vous êtes à nouveau en ligne