Pourquoi les femmes n'accèdent pas aux postes à responsabilités

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le "plafond de verre", cet obstacle invisible qui empêche beaucoup de femmes d'atteindre les niveaux hiérarchiques supérieurs des entreprises, est toujours bien en place. Explications avec Naïri Nahapétian, journaliste au mensuel Alternatives Economiques, responsable d'un hors-série "Le temps des femmes".

Les femmes sont plus diplômées que les hommes, et pourtant elles ont du mal à accéder aux postes de direction et aux conseils d'administration.
Principaux obstacles à leur carrière : la maternité, les préjugés qui ont la peau dure et la culture de réseau et de cooptation, plus développés chez les hommes que chez les femmes.
Etat des lieux et solutions avec Naïri Nahapétian, journaliste au mensuel Alternatives Economiques, responsable d'un hors-série "Le temps des femmes".

Les métiers du BTP embauchent
C’est bien connu, quand le bâtiment va tout va. Et même si le secteur est touché comme les autres par la crise financière et la panne de la croissance, en cette rentrée, les recrutements sont en plein chantier et la chasse aux candidats fait rage, c’est l’hebdomadaire Le Moniteur qui l’assure.
Alors, pourquoi cette soudaine frénésie d’embauche ? Parce que depuis 2008, les entreprises du bâtiment avaient gelé tous leurs recrutements et qu’elles ne peuvent plus tenir plus longtemps en sous-effectif.
Selon le magazine spécialisé, 60% des entreprises ont recruté au cours du premier semestre, et ça n’est pas fini.
Bouygues Construction prévoit d’embaucher 2 500 personnes. Colas parle de 3 000 recrutements dont 350 cadres, soit 1 000 de mieux que l’an passé. Quant à SNC Lavalin, elle devrait gonfler son effectif de 300 personnes, soit 20% de plus que l’an passé.
Chasseurs de têtes, réseaux, cooptation : les directions des ressources humaines font feu de tout bois pour étoffer leurs équipes d’encadrement. Car ce sont surtout des cadres confirmés qui sont demandés. La guerre des talents a donc commencé et les cadres du BTP déjà en poste devraient pouvoir faire valoir leurs qualités ailleurs. Un bon moyen de rattraper le retard de salaire que le secteur connaît depuis deux ans.

Vous êtes à nouveau en ligne