Pourquoi les cadres ont le blues

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le dernier baromètre Viavoice sur le moral des cadres est au plus bas depuis sa création, en 2004. Pourtant, pour cette catégorie de salariés, les offres d'emploi sont nombreuses et les salaires à la hausse. Explications.

Les trois-quarts des cadres anticipent une baisse de leur niveau de vie, et 83% des salariés interrogés pensent qu’il faudra revoir à la baisse la progression de leur carrière.
Une sérieuse baisse de moral qui intervient alors que l'emploi cadres est bien orienté. Les cadres ont-ils de bonnes raisons de déprimer ?
_ Les réponses de Sylvia di Pasquale, rédactrice en chef de Cadremploi.fr et d'Yves Maire du Poset, spécialiste de l’accompagnement des cadres dirigeants.

Des nounous presque gratuites pour les intérimaires
On croyait les services de gardes d’enfants réservés aux salariés de quelques grandes entreprises désireuses de soigner à la fois leur image et leur salariés… et voici que le FASTT, le fonds d’action social du travail temporaire, offre aux intérimaires la possibilité d’avoir recours à une nounou à domicile pour seulement un euro symbolique de l’heure - le reste étant pris en charge par le FASTT.
Le système, baptisé SOS garde d’enfants, n’est pas nouveau, mais, il est mal connu et du coup il fait l’objet, avec d’autres services destinés aux intérimaires, d’un tout nouveau guide pratique désormais distribué dans les 7 000 agences d’intérim en France..
Alors, pourquoi tant de sollicitude pour les intérimaires ? Eh bien tout simplement parce que les professionnels du secteur ont constaté que, une fois sur cinq, les intérimaires devait annuler des missions qu’on leur avait confié, faute de solution pour garder les enfants.
Des défaillances qui finissaient par coûter trop cher aux entreprises d’intérim, qui ont préféré mettre la main à la poche pour financer ce système plutôt malin.
_ http://www.fastt.org/SOS-Garde-d-enfants,30.html

Vous êtes à nouveau en ligne