Parole de DRH en cette période de Covid-19. Jean-François Auclair de Oui care, qui gère l'aide aux personnes : "il fallait réagir dans le quart d'heure"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une fonction dans l'entreprise a été au centre de la crise, ce sont les ressources humaines. Comment les DRH ont traversé cette année, quelle est leur vision de l'entreprise, on s'y arrête toute la semaine. Mercredi, Jean-François Auclair, DRH de Oui care, un groupe de services à la personne qui compte 14 000 salariés.

Oui care, ce sont des auxiliaires de vie qui vont chez des personnes dépendantes. Dès le début de la crise, le DRH est confronté aux peurs : peur d'attraper le covid, et plus encore peur de le transmettre à des personnes fragiles. Un seul mot d'ordre s'impose, il faut parler, écouter, dialoguer. Comme jamais comme le dit Jean-François Auclair "Jamais on a autant dialogué, jamais on a fait autant de visios, d'échanges téléphoniques avec les managers de proximité pour rassurer, parce qu'eux aussi avaient des craintes pour les salariés de leur agence."

La crise aura eu un mérite, elle aura permis de mieux cerner les besoins de chacun : "Dans cette situation, vous êtes face aux peurs des gens, face aux craintes. On connait mieux les collaborateurs, on sait avec qui il faut être plus proche, parce que besoin de prendre du recul, de relativiser, de dédramatiser" dit Jean-François Auclair.

Il faut sans cesse s'adapter aux nouvelles règles, suivre le moindre décret. Un contexte qui a aussi permis d'apprendre.

Ce que ça nous a apporté c'est de décider vite, de réagir vite. C'était des notions d'immédiateté, d'organiser des visios dans le quart d'heure.

Jean-François Auclair

sur franceinfo

Une suractivité qui n'est pas sans conséquences : "C'était beaucoup de fatigue nerveuse parce que vous êtes tellement sollicité par des situations individuelles complexes et difficiles que nerveusement et psychologiquement les équipes RH étaient épuisées."

Jean-François Auclair est fier de son métier, pour lui les mots ressources humaines ont pris tout leur sens : "Ça a contribué à replacer les équipes RH au coeur des décisions parce qu'on était tellement dans de l'inconnu que les DRH étaient au coeur de tout et ça rejaillit sur l'importance de la fonction dans une organisation."

Vous êtes à nouveau en ligne