Les tests de personnalités de plus en plus utilisés en recrutement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ces tests sont privilégiés, à l'heure où les entreprises privilégient toujours plus les compétences comportementales.

Les tests de personnalité se trouvent de plus en plus sur internet : quel héros êtes-vous ? Quelle série télé êtes-vous ? Quand on cherche du travail, on est également de plus en plus souvent testé. Le site d'emploi Monster a interrogé 450 professionnels du recrutement. Dans plus d'un tiers des cas, ils font passer des tests à leurs candidats. De plus en plus de recruteurs utilisent ces tests. Les entreprises ne jurent plus que par les compétences comportementales. Les tests de personnalité sont un bon moyen de les mesurer.

Si la graphologie s'est effondrée - on estime que désormais 5% des recrutements y auraient recours - contre 55% il y a 25 ans, les tests de personnalité sont plus courants. Dans les grands groupes, c'est la même chose. Les jeunes diplômés, les commerciaux et les informaticiens sont les catégories les plus exposées.

Un marché important mais critiqué

Le test le plus fréquent en France s'appelle le Papi. Mais le plus international, utilisé 20 000 fois par jour dans le monde, reste le MBTI. Les tests de personnalité représentent un très gros marché, estimé à 10 millions d'euros par an en France.

Les tests de personnalité servent à vérifier si vous avez le bon profil par rapport au poste proposé, par rapport à la culture d'entreprise aussi. Les recruteurs veulent se couvrir et éviter les erreurs, provoquées par leurs propres biais. Un mauvais recrutement coûte cher.

Mais les tests ne font pas l'unanimité. Un chercheur affirme qu'ils ne prédisent en rien la réussite professionnelle. Pour lui, à la personnalité s'ajoutent les compétences, le savoir-faire, les interactions avec les collègues, qui seraient beaucoup plus importants pour juger du potentiel d'un candidat.

Vous êtes à nouveau en ligne