Les recrutements jugés plus difficiles par les recruteurs comme par les candidats

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un recrutement dans une entreprise va très vite : trois mois environ. Et il suffit de 30 secondes pour que le recruteur se fasse une idée sur le contenu d'un CV.

Une étude menée par Hellowork fait la lumière sur la façon dont on est embauché en 2019. La première des choses qui ressort de cette vaste enquête qui a suivi plus de 3 000 candidats et 500 recruteurs, c'est que les recrutements sont, pour tout le monde, de plus en plus compliqués. Pas étonnant quand on compte sur quelque 3,7 millions de recrutements entre juillet 2019 et juillet 2020, selon les tout dernières prévisions fournies par Adecco. Un chiffre en progression de près de 4% par rapport à l'an dernier.

Plus de recrutements, donc un marché du travail plus tendu : le fait est acté par une majorité de recruteurs qui pensent que les candidats sont de plus en plus sollicités et qu'il y en a moins de disponibles sur le marché. Pour 70% des recruteurs, c'est fait, ce sont les candidats qui ont le pouvoir de choisir et pas eux. Le rapport de force s'est inversé.

Une opinion qui n'est pas partagée par les candidats. Près des deux tiers d'entre eux pensent que ce sont toujours les recruteurs qui mènent la danse. Ils jugent aussi de leur côté, c'est le paradoxe, les recrutements plus compliqués qu'avant.

Les recruteurs vont très vite

Selon Hellowork, qui a mené cette enquête, 30 secondes passés sur un CV suffisent aux recruteurs pour se faire une première idée. Ils vont alors en éliminer la moitié, même si un repêchage est toujours possible. Ils veulent à une très large majorité un CV qui tient sur une seule page. Ils ne sont que 3% à apprécier les CV de plusieurs pages !

Sur ces CV, ils veulent tous des expériences détaillées et chiffrées. Et puis, surprise de cette étude, la lettre de motivation est toujours essentielle. Les recruteurs sont 86%, autant dire presque tous, à la lire "systématiquement ou parfois". Elle est considérée comme importante par un recruteur sur deux. Et elle vient en troisième position des critères qui font qu'une candidature est jugée bonne.

Un recrutement dure en général moins de trois mois. Une vingtaine de candidatures sont reçues. Un maximum de cinq CV sont sélectionnés. Une "shortlist" de trois candidats est établie. Et un seul est retenu. Dans 87% des cas, il faut deux ou trois entretiens, pas plus, pour finaliser le processus. Attention, au cours de ces entretiens, certains comportements sont jugés rédhibitoires : le fait d'être trop nonchalant, trop sûr de soi ou avoir une hygiène qui laisse à désirer.

Vous êtes à nouveau en ligne