Les escape games de plus en plus utilisés dans le recrutement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le recrutement par ce type de jeu se développe et permet de repérer les candidats capables de travailler en équipe et de gérer leur stress.

Le salon Carrefour pour l'emploi a lieu à Paris jeudi 4 octobre et vendredi. On attend au moins 50 000 chercheurs d'emploi. Nouveauté : certains, pour y décrocher un poste, participeront à un escape game.

Vous ne pouvez plus ignorer ce qu'est un escape game. Selon le site spécialisé Escape Game Paris, il s'ouvre une nouvelle salle tous les trois jours en France depuis deux ans ! On connait le principe : résoudre une énigme en petits groupes pour s'échapper de la salle dans laquelle on est enfermé. C'est très amusant, mais c'est surtout en train de devenir un vrai phénomène dans le monde du recrutement.

Pôle emploi y envoie des candidats, par exemple pour se faire embaucher comme serveur dans un restaurant, à Roubaix. Et, à l'opposé, un grand cabinet de conseil comme PwC s'en sert pour sélectionner ses auditeurs juniors, des gens qui ont fait de grandes écoles de commerce et qui se disputent un poste en jouant à démasquer un réseau de faussaires. D'autres exemples ? Groupama, la Caisse d'Epargne, BNP Paribas, Accenture... et donc le restaurant du coin de Roubaix... Sans compter Orange, qui sera donc présent demain sur le salon Carrefour pour l'emploi.

Repérer ce qui n'apparait pas sur un CV

Des groupes de quatre candidats vont se succèder toutes les 30 minutes. Leur mission : ouvrir une malle. Dans laquelle se trouve une deuxième malle, qui en referme une troisième. Le tout à l'aide d'indices mais surtout sous l'œil de huit recruteurs d'Orange spécialement formés à la détection des qualités des candidats.

Les entreprises ne jurent plus que par le savoir-être. Selon l'OCDE, la durée de vie des savoir-faire techniques se réduit comme peau de chagrin. Elle ne devrait être plus que d'un an en 2025. Alors les entreprises recherchent chez les candidats les "soft skills", les qualités qui permettent de s'adapter à à peu près tous les postes.  Enfin presque, parce que pour devenir analyste financier, il va falloir bucher un peu.

Le sens du travail en équipe, l'empathie, la gestion du stress, la capacité d'adaptation, l'esprit critique, ça ne va pas suffire. Mais c'est vrai que pour beaucoup de postes, de serveur de restaurant à responsable de clientèle dans une banque, ces qualités-là, justement, sont primordiales.

Or ce sont justement celles que les escape games permettent de mettre en lumière.
Si vous voulez tenter votre chance au jeu proposé par Carrefour pour l'emploi, vous avez jusqu'à mercredi 3 octobre pour vous inscrire. 

Vous êtes à nouveau en ligne