Les cadres français changent d'employeur tous les 25 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les cadres ne bougent pas assez. Changer d'entreprise est pourtant le seul moyen d'avoir une augmentation, ces temps-ci.

Comment décrocher une augmentation de salaire de 10% ? Réponse : en changeant d'entreprise. Par temps de crise, c'est le seul moyen de gagner plus. C'est le cabinet Robert Walters qui fait ce calcul frappant : ceux qui partent arrondissent leur salaire de 10% ; ceux qui restent voient leur rémunération stagner. Plus 1% de moyenne d'augmentation moyenne selon le cabinet. Un peu plus selon d'autres prévisions. Mais dans tous les cas pas plus de 2%.

Problème : les cadres français bougent peu. Ils sont même particulièrement casaniers. Comparés à leur homologues européens, ils sont aussi très peu chassés par les cabinets de recrutemement. Seuls 4% d'entre eux changent d'employeur au cours d'une année. Ce qui revient à ce chiffre étonnant : un cadre change en moyenne d'employeur... tous les vingt cinq ans.

Des ruptures de contrat juste avant la fin du huitième mois

Selon le Syntec recrutement, ce manque de mobilité est mauvais pour l'économie en général. Les cadres ont peur de bouger. Et du coup les entreprises renouvellent peu leurs équipes. Mais ça s'explique. La période d'essai pour un cadre est de quatre mois renouvelables. Or on voit de plus en plus souvent des entreprises qui rompent le contrat juste avant la fin du huitième mois. Sans compter qu'en cas de difficulté dans la boite, c'est le dernier arrivé qui part en premier. De quoi donner à réfléchir avant de lâcher son boulot.

Vous êtes à nouveau en ligne