Le salaire des cadres repart à la hausse

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est timide, mais c'est quand même une bonne surprise : 0,9% d'augmentation pour les cadres en 2014 par rapport à 2013, selon cette enquête que nous vous dévoilons ce matin en exclusivité sur France Info. Le cabinet Expectra, filiale de Randstad, spécialisée dans le recrutement des cadres, a épluché près de soixante dix mille fiches de paie.

Les cadres commencent à retrouver de l'oxygène, après une année de vaches maigres en 2013 (+0,5%)

Cela dit zéro virgule neuf pour cent d'augmentation, quand on enlève l'inflation, il ne reste plus que que 0,4 points à se mettre dans la poche. On est loin des augmentations générales de près de 3 pour cent servies aux cadres en 2012.

Certaines professions s'en tirent mieux que d'autres. Il y a deux profils qui peuvent se frotter les mains. Si vous êtes commercial, votre salaire devrait augmenter. Un chef de produit expérimenté peut s'attendre à une augmentation de... cinq virgule six pour cent. Pourquoi ? Parce que les entreprises se disputent les mêmes clients, parce que la demande est faible et qu'elles ont donc besoin de commerciaux agressifs, pour "emporter le morceau".

L'autre profil qui marche, c'est responsable comptabilité. Quatre et demi pour cent de plus pour les comptables ! Pourquoi les comptables sont-ils donc en vedette cette année de ce douzième baromètre Expectra des salaires ? Eh bien parce que, comme la croissance est au point mort, les entreprises cherchent par tous les moyens à faire des économies, à contrôler les coûts. Précisément le boulot des comptables.

Enfin autre filière à profiter de la situation : les ressources humaines, et surtout les spécialistes du droit social

Les RH et le juridique, c'est même LA filière dont la fiche de paie s'arrondit le plus copieusement, même en temps de crise. Pourquoi ? Tout simplement parce que, ces derniers temps, des nouvelles obligations pèsent sur les entreprises dans le domaine social : réforme de la formation professionnelle, dialogue social, mutuelle, etc...

Et il faut bien des spécialistes pour s'assurer que la boite est bien "dans les clous". Pour les attirer et les garder, pas d'autre choix que de monter leur salaire. On se plaint souvent de l'inflation réglementaire. Mais ça fait bien les affaires de certains cadres.

Vous êtes à nouveau en ligne