Ils ont changé de vie. Stéphanie, d'avocate à comédienne

Cet été, nous nous intéressons à des parcours de salariés qui ont changé de vie. Mercredi, Stéphanie avocate, sans vocation. Un tour du monde, une prise de conscience et elle est devenue comédienne et forme à la prise de parole.

Il y a les avocats qui plaident, qui font des effets de manche, et d'autres, plus discrets. Stéphanie faisait partie de ceux-là : "J’étais fiscaliste, explique-t-elle. Donc c’est ce que j’appelle une classe à part dans le métier mais je trouvais cela ludique." Mais quelque part, entre avocat et comédienne, son futur métier, il y a des ponts : "J'enfilais un masque, un costume et en fonction du client à défendre on y allait, on jouait." Stéphanie, qui fait partie d'une troupe de théâtre amateur après le travail, devient maman. Un enfant qu'elle a failli perdre. Un choc. Qui l'amène à faire le tour du monde. Et c'est en Nouvelle-Zélande, en rencontrant une certaine Chris, que tout change : "Elle m’a demandé quelles étaient mes passions et je lui ai dit que je rêvais d’être prof du théâtre mais que je n’avais pas de diplôme. Elle m’a dit : 'Vas-y, lance-toi en rentrant'. C’est ce que j’ai fait, j’ai lancé mes dates pour les premiers ateliers cinq jours après le retour." Des ateliers de théâtre pour enfants, puis pour adultes. Mais Stéphanie ne veut pas s'arrêter là :"Ça ne me suffisait pas je voulais être à l’affiche d’un théâtre parisien."

Stéphanie monte sur scène

Ce sera au théâtre Apollo à Paris, la pièce s'appelle On n'est pas sorti de l'auberge. Mais en parallèle, Stéphanie crée un organisme de formation professionnelle, pour enseigner la prise de parole en public et la communication interpersonnelle. Elle s'est installée à Feucherolles, dans les Yvelines, un village à 30 kilomètres de Paris. Un divorce. Stéphanie se frotte les yeux parfois devant tant de changements : "C’est mon envie d’aller vers l’autre, vers l’humain, qui m’a tout doucement apporté la confiance. Parfois j’ai eu le syndrome de l’imposteur en me réveillant le matin en me disant : qu’est-ce que je fais là ? Et puis j’ai toujours repensé à Chris, à sa phrase, 'Tu as la force tu as les capacités'."
 
D'avocate à formatrice et comédienne à la campagne, le changement est spectaculaire : "Ce n’est pas sans peine, parce que financièrement ça n’a rien à voir avec les revenus d’un avocat fiscaliste, mais pour rien au monde je l’échangerais aujourd’hui, même si il y a un moment des moments difficiles." Fini la défense des contribuables devant les impôts, mais Stéphanie y voit une même histoire : "On rebondit on y croit, c’est finalement très cohérent, c’est toujours lié à la communication et aujourd’hui, je transmets. Et le retour que peuvent me donner les stagiaires qui participent c’est énorme".

Vous êtes à nouveau en ligne