Grève des transports ou pas, vous êtes de plus en plus nombreux à vous faire livrer des colis au boulot

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec la grève dans les transports, se déplacer est un vrai casse-tête ces jours-ci. La tentation de se faire livrer ses courses de Noël au bureau est d'autant plus grande.

Quand on passe plusieurs heures par jour dans les transports pour rejoindre son lieu de travail, pas facile de trouver du temps pour faire ses courses de Noël. D'où la tentation de les commander en ligne et de les faire livrer sur son lieu de travail, plutôt qu'à son domicile, d'où l'on part tôt et où l'on rentre tard. Cette année, se faire déposer des colis dans son entreprise, c'est la tendance qui monte. Un sondage mené par l'Ifop pour BNP Paribas Real Estate indique que quelque 5,3 millions de salariés - 21% de la totalité - prévoient pour leurs achats de Noël d'avoir recours à cette solution. Le sondage a été réalisé avant la grève des transports mais on peut penser que les difficultés de déplacement ont pu accroître encore la tendance.

Vers un effacement de la frontière entre vie privée et vie professionnelle

Cette nouvelle pratique pourrait se développer tout simplement parce qu'elle est aujourd'hui plus largement adoptée par les jeunes. Ils sont 33% à se faire livrer au bureau contre 24% seulement chez les seniors. Cette nouvelle habitude est également plus marquée chez les CSP+ et chez les urbains. C'est justement dans ces catégories de salariés qu'on observe le plus nettement un effacement des frontières entre la vie personnelle et la vie professionnelle. De la même façon que l'on traite ses mails professionnels le soir chez soi, on fait des courses en ligne au bureau et, dernière étape, on se fait livrer au travail.

Pour Frédéric Dabi, de l'Ifop, si l'on en croit le boom du e-commerce, les entreprises vont devoir s'adapter. Du reste, plus du tiers des personnes interrogées attendent que leur entreprise facilite la réception des colis. Pour l'heure, les adeptes de cette pratique avouent qu'ils peuvent être freinés par "le manque de confidentialité de leurs achats" et "les remarques que peuvent faire les collègues et les supérieurs".

Le développement des "conciergeries d'entreprise"

Leur nom évoque les conciergeries des grands hôtels, capables de vous rendre n'importe quel service à n'importe quelle heure. Ces "bouquets de service" ne cessent de se répandre dans les entreprises, poussées notamment par de nouvelles plateformes numériques. Ce qui marche ? Les réservations de taxi, de restaurants, de voyages et, justement, les achats de Noël.

Les premiers services offerts par les conciergeries tournaient autour du pressing, des retouches et du lavage de la voiture. On voit aujourd'hui se développer tout une gamme de services autour du bien être : coiffure, massage, esthétique, sophrologie et coach sportif. Ces temps-ci on peut en effet avoir besoin d'un peu de détente.

Vous êtes à nouveau en ligne