Gestes verts au boulot : veillez au matériel informatique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Près d'un Français sur deux travaille dans un bureau. Et il y a des choses à faire pour être plus "vert", pour réduire son empreinte carbone. Notamment quand on utilise du matériel informatique.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'Ademe (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) rappelle qu'une entreprise de 100 personnes génère chaque année, rien qu'à cause des courriels, l'équivalent de 14 allers-retours en avion entre Paris et New York, et que le numérique représente 5% des gaz à effet de serre. Autant que l'aviation civile. La première chose à faire pour diminuer l'impact de l'informatique, c'est d'abord de garder les appareils plus longtemps. Passer de deux ans à quatre ans d'usage pour une tablette ou un ordinateur améliore de 50% son bilan environnemental. 

Certes, ça n'est pas toujours dans notre pouvoir, à nous salariés, de décider de changer ou de garder son ordinateur de bureau, même si on peut faire pression, ensemble sur le service des achats, mais on peut par exemple demander à passer au portable. Il consomme de 50 à 80% de moins qu'un ordinateur fixe. Et une tablette encore moins. Idem pour les écrans, plus ils sont grands, plus ils sont gourmands en énergie. Le double écran, si ça n'est pas indispensable, mieux vaut oublier.

Mettre ses équipements en veille

Dès que l'on s'absente pour une réunion, par exemple, il faut penser à placer l'ordinateur en veille. Et pour une plus longue absence, mieux vaut tout simplement l'éteindre et le redémarrer. Sachez qu'il existe des systèmes "coupe veille", qui détectent les appareils en veille et coupent automatiquement l'alimentation électrique. Si vous vous dites que vous avez déjà un économiseur d'écran qui vous donne la conscience tranquille, sachez que certains économiseurs, qui font appel à des graphismes 3D, sollicitent énormément la carte graphique et peuvent consommer autant, sinon plus, que le mode actif.


Il y a aussi les imprimantes. Il faut préférer les appareils mutifonctions, qui font à la fois imprimante, photocopieur et scanner plutôt que d'avoir des petits appareils qui ne réalisent qu'une seule tâche. On peut économiser jusqu'à 50% d'électricité. ll vaut mieux aussi partager une imprimante à plusieurs plutôt que d'avoir chacun la sienne. Avoir un seul gros copieur centralisé au lieu d'un par service est recommandé. Notamment parce que cela va conduire à imprimer moins. Tout comme le fait de devoir badger pour imprimer. On y pense à deux fois avant de lancer une impression, en sachant qu'il faudra marcher et badger. Et cela évite d'oublier les impressions à la machine.15% des impressions sont jetées avant même d'avoir été lues.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne