Expert en développement durable, un métier qui a de l'avenir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que s'ouvre jeudi la semaine du développement durable, les experts et consultants en la matière sont très recherchés par les entreprises.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La semaine européenne du développement durable débute jeudi 30 mai. L'occasion de s'intéresser à un métier qui monte : expert ou consultant en développement durable. Plus aucune grande entreprise ne peut s'en passer.

Le responsable du développement durable, qu'il soit à l'intérieur de l'entreprise, c'est surtout vrai dans les sociétés du CAC40, ou extérieur, comme consultant, il est né il y a environ 25 ans. Et il a mis du temps à conquérir ses lettres de noblesse : "C'est un métier qui a été vaguement ridicule à une époque, il a pu être qualifié de dangereux et aujourd'hui il est évident" dit Sylvain Lambert qui fait partie de ces pionniers. Il dirige aujourd'hui le département développement durable chez PWC. Il a suivi toute l'évolution de ce métier, qui aujourd'hui attire toujours davantage de jeunes diplômés. On en compte aujourd'hui environ 1 500 en France : "C'est un métier qui est sorti de l'ombre pour être dans la lumière, à hauteur de la connaissance du sujet par le grand public, via des scandales en matière de droit de l'homme ou environnementale, avec la montée en puissance des débats sur le climat, et puis il y a aussi la volonté des jeunes générations de s'engager et de donner un sens à leur carrière".

Un métier qui a de l'avenir

Les grandes écoles et les universités forment suffisamment de jeunes à ce métier d'expert en développement durable, qui a plusieurs facettes, selon Sylvain Lambert : "Il y a trois catégories de profil : les gens qui ont un métier très technique, par exemple la pollution des sols, des gens avec un profil d'audit et de contrôle, et enfin ceux qui font du conseil en stratégie dans ce domaine-là". Pas de pénurie, donc, pour ce métier, sauf pour les profils très expérimentés. À noter que de plus en plus de salariés, en milieu de carrière, se réoriente vers ce métier, pour donner du sens à leur vie. Sylvain Lambert lui prédit des jours roses : "Un bon avenir, on est sur une pente très forte. On a une appétence très significative des jeunes générations, tout le monde en parle. Sur au moins les 10 prochaines années, c'est vraiment un métier d'avenir".

Signe de cette bonne santé, de plus en plus d'experts en développement durable sont rattachés au comité exécutif ou sont suivis par les plus hauts dirigeants des sociétés.

Vous êtes à nouveau en ligne