C'est mon boulot. Une appli pour connaître ses points pénibilité

Le compte pénibilité reste encore mal connu pour de nombreux salariés. Certains candidats veulent le supprimer, d'autres le renforcer. Une application permet  de savoir si on est concerné par ce dispositif qui permet de partir plus tôt à la retraite.

Le compte pénibilité, certains candidats veulent le supprimer, d'autres le renforcer. Pour de nombreux salariés il reste encore mal connu. Une application permet désormais de savoir si on est concerné par ce dispositif qui permet de partir plus tôt à la retraite.

"Dans votre journée de travail, êtes vous amené à lever ou à porter des objets, des produits ? Si la réponse est oui, s'agit-il d'objet d'un kilo, six kilos ou dix kilos ? Adoptez-vous une position bras en l'air ? Etes-vous confronté à des températures extrêmes ? Des questions comme celles-là, toutes simples, il y en a 22 sur l'application lancée cette semaine par la CFDT. Le résultat de ce questionnaire, qui est une première depuis le lancement du compte pénibilité, vous permettra de savoir précisément si vous êtes concerné par ce dispositif. Si c'est le cas, le site vous proposera de vous rapprocher de la CFDT près de votre domicile pour vérifier cette information. Pour faire le test, il suffit de taper "tester son exposition à la pénibilité" dans un moteur de recherche pour trouver l'appli.

Les points pénibilité, important pour la fin de carrière 

Il faut que les salariés demandent à leur employeur que leur situation soit reconnue. En principe, leur employeur doit avoir déclaré, depuis le 31 janvier dernier, les situations de pénibilité. Mais beaucoup jouent la montre. Ils savent qu'ils ont jusqu'en septembre pour modifier ces déclarations. D'ici là, l'élection présidentielle sera passée. Et plusieurs candidats veulent supprimer ou modifier le compte pénibilité. C'est le cas de François Fillon et de Marine Le Pen. Emmanuel Macron veut le modifier en profondeur et laisser le soin à chaque entreprise de négocier les modalités de son application. Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon veulent au contraire le maintenir ou le renforcer.

Avoir des points sur son compte pénibilité, c'est très important pour sa fin de carrière. Les points permettent soit de partir plus tôt - jusqu'à deux ans - à la retraite, ils offrent des droits à des formations pour changer de métier et faire un travail moins pénible, ou ils permettent de travailler à temps partiel. Un dispositif très critiqué par les organisations patronales pour sa complexité. L'issue de l'élection présidentielle scellera son sort.

En bref

Solidaires se propose de recenser et publier sur un site internet les suicides liés au travail. C'est une première en France. Eric Beynel, porte-parole du syndicat, affirme qu'il existe une "omerta" sur le sujet. Pour informer d'un suicide lié au travail, il faut se rendre sur le site "la petite boite à outils.org" et remplir le formulaire.

Vous êtes à nouveau en ligne